Accueil Société

«Rats de gauches», «notre peuple d’abord»: des extrémistes flamands dérapent dans le quartier européen

Ce dimanche, ils étaient 5.500 à manifester contre le pacte de l’ONU. Près de 90 personnes ont été arrêtées pour avoir participé à des dégradations. Reportage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

La police a dû sortir les grands moyens ce dimanche après-midi pour calmer un noyau dur de militants flamands d’extrême-droite venus manifester contre le pacte de l’ONU sur les migrations. Trois arroseuses, la cavalerie, des gaz lacrymogènes et des dizaines de policiers suréquipés ont été nécessaires pour déloger les manifestants des abords du rond-point Schuman et du Berlaymont où ils s’étaient retranchés depuis la dislocation de leur rassemblement commencé vers midi. Près de 90 personnes ont été arrêtées pour avoir participé à des dégradations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , lundi 17 décembre 2018, 15:34

    Du temps des Fourons; les flamingants hurlaient " waalse ratten". Maintenant, ils beuglent "linkse ratten". Apparemment, les partis rodenticides ne fonctionnent plus.

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 17 décembre 2018, 6:25

    Les extrémistes de droite flamands n'ont pas dérapé, ils sont toujours comme ça !

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 17 décembre 2018, 6:23

    Qu' on retire aux casseurs leurs droits civiques pour les 20 prochaines années, c'est la seule chose qui pourrait les faire réfléchir...

  • Posté par Poullet Albert, dimanche 16 décembre 2018, 23:33

    Honte aux flamands de ne pas savoir éduquer ces animaux !

  • Posté par Lambotte Serge, dimanche 16 décembre 2018, 23:31

    Je ne savais pas que le conseil d'état était à la solde de ces tarés . De Wever va certainement condamner pour récupérer quelques voix.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs