Victor Wegnez aux anges après le sacre des Red Lions en Coupe du monde: «C’est la plus belle journée de ma vie»

afp
afp

Ils couraient derrière l’objectif de remporter un grand tournoi depuis quelques années, mais quand au bout du suspense des shoot-outs, Florent Van Aubel a inscrit le but décisif de la Coupe du monde de hockey, aidé ensuite par Vincent Vanasch qui s’est opposé au dernier tir néerlandais, les Red Lions ont pu exulter avec le trophée planétaire entre leurs mains.

« C’est la plus belle journée de ma vie, je peux mourir demain ce n’est pas grave », rigolait Victor Wegnez, au four et au moulin durant toute la rencontre avec les autres milieux de terrain. « C’est formidable pour le hockey belge. »

Dans une rencontre très fermée, les défenses respectives ont fait le boulot. « Vincent n’a pas eu beaucoup de balles, de l’autre côté non plus. Comme toujours, cela s’est joué sur d’infimes détails. Cela fait trois ans que ces détails n’étaient pas pour nous, mais cette fois la roue a tourné et cela fait du bien. Dans l’équipe il y a pas mal de joueurs qui prenaient des ’brosses’ contre les grandes nations il y a dix ans et l’arrivée de Shane McLeod a fait un énorme bien. C’est un grand monsieur, avec lui on a fait trois grands tournois, Coupe du monde, d’Europe et JO. Le mérite lui revient grandement », a ponctué le Bruxellois de 22 ans.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Charles Masson, ici face à Simon Gougnard, et les joueurs bruxellois ont souvent pris leurs adversaires de vitesse

    Hockey: l’Orée n’a pas dit son dernier mot

  • Dohmen défend toujours son projet.

    Par LAURENT TOUSSAINT

    Division d'honneur

    Hockey: la nouvelle formule du championnat ne convainc pas (encore)

  • Pour la deuxième fois consécutive, Arthur Van Doren est élu meilleur joueur du monde.

    Par Laurent Toussaint

    Equipes nationales

    Carré d’or pour les Red Lions

 


 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. D’après l’enquête réalisée sur base volontaire sur Facebook, le jeune manifestant est un garçon ou une fille de 17 ans et demi qui étudie dans le secondaire.

    Les filles et les mecs à égalité devant le climat

  2. Les grains de sable ont commencé à gripper la mécanique de Félix Tshisekedi.

    Pour Félix Tshisekedi, l’état de grâce est déjà terminé

  3. Des employés de Goods to give trient les produits qu’ils viennent de réceptionner d’entreprises.

    La TVA sur les dons d’invendus non alimentaires bientôt supprimée

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 20: des pâtes bolo sans viande pour lutter contre le réchauffement climatique

    Par Louise Tessier

    Depuis que j’ai commencé ce défi il y a 20 jours, ma consommation de viande a drastiquement baissé. Ce n’est pas vraiment une histoire de convictions, mais surtout de flemme : le boucher se situe bien plus loin que les rayons du Delhaize en face de chez moi. Du coup, j’ai appris à aimer les pâtes bolo sans viande hachée… Mais finalement, ce n’est pas plus mal lorsque l’on connaît les conséquences de l’élevage industriel sur l’environnement. L’élevage bovin en particulier : les bêtes rejettent du méthane, leur alimentation émet du CO2. Selon un rapport de Greenpeace paru en 2018, l’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est autant que le secteur du transport. Rien que ça.

    Alors fini les brochettes au barbecue et les fondues bourguignonnes ? Pas forcément. Si déjà chaque personne respectait les niveaux de consommation de viande recommandés par l’OMS, soit 400 grammes par semaine, les émissions liées au...

    Lire la suite

  • Une économie de rente au bénéfice d’une minorité

    Les (très) grandes entreprises sont particulièrement généreuses avec leurs actionnaires. Depuis dix ans – depuis la Grande récession – les dividendes augmentent année après année (ou presque). L’an dernier, au plan mondial, ils ont atteint le niveau record de 1.370 milliards de dollars, soit près du double du montant distribué en 2009.

    De ce montant, Amérique du nord et Europe se taillent la part du lion, avec près de 70 % du total mondial. Et pourtant, les performances économiques, elles, ne...

    Lire la suite