Accueil Monde Europe

Migrants: Merkel avait raison, disent les patrons

Près de la moitié des réfugiés sont désormais employés ou en formation. Les jeunes apprennent si rapidement l’allemand qu’ils arrivent à suivre une formation professionnelle au bout d’un an. Le gouvernement doit entériner ce mercredi un décret pour assouplir les règles des permis de séjour afin d’éviter les expulsions des « bons éléments ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Depuis Berlin

Norbert Mensing est en colère contre les médias et les responsables politiques. «  On ne parle que des réfugiés délinquants. Et le ministre de l’Intérieur bombe le torse dès qu’il arrive à expulser plus de 10 demandeurs d’asile. Quel triste spectacle !  », peste le responsable d’une PME berlinoise de 100 salariés, spécialisée dans les mécanismes de transmission électriques. «  On oublie de dire que des centaines de milliers sont bien intégrés dans les entreprises et, surtout, qu’on a besoin d’eux !  », ajoute-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 17 décembre 2018, 23:42

    Brasseur Michel et ceux nés ici ne comprennent pas vite alors si je vous suis

  • Posté par delpierre bernard, lundi 17 décembre 2018, 18:44

    Le patronat allemand ne se démarque pas d'une volonté de faire pression sur les salaires comme le patronat belge dans années 70 s'employant à obliger le gouvernement à faire entrer les marocains du Rif dont Hassan 2 ne demandait pas mieux de se débarrasser tout en rappelant au roi Baudhuin qu'un marocain ne perd jamais sa nationalité, affirmation honnête dont nos gouvernants de l'époque n'ont pas compris la portée. C'est pareil en Allemagne au nom de la sacro sainte croissance et du niveau de vie , les autres problèmes n'étant pas de leur ressort...

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 17 décembre 2018, 13:11

    Beaucoup d immigrés arrivés depuis des décennies ne parlent pas la langue nationale mais ceux ci apprennent vite mais oui mais oui

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 17 décembre 2018, 20:48

    Ben oui! Les jeunes apprennent vite et ceux-là sont parfois tout juste sorti de l adolescence ! Pour en avoir rencontrés, je peux vous dire qu'il ne leur faut pas plus d'une journée pour apprendre le vocabulaire lié à un travail simple.

  • Posté par Pierre Lison, lundi 17 décembre 2018, 10:04

    «Dans le rapport annuel de l’Institut allemand des droits de l’Homme (DIMR) a dénoncé une main-d’œuvre sous-payée, sans contrat de travail et effectuant des heures supplémentaires non rémunérées.»

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs