Accueil Monde France

Edouard Philippe détaille les mesures prises pour apaiser la colère des gilets jaunes

Le Premier ministre français reconnaît que le gouvernement a fait des erreurs.

Temps de lecture: 1 min

Le Premier ministre français Edouard Philippe a concédé que le gouvernement n’avait «pas assez écouté les Français» et «fait des erreurs» dans la gestion de la gestion de la crise des gilets jaunes, dans une interview au journal Les Echos.

«Nous n’avons pas assez écouté les Français. Je reste persuadé qu’ils veulent qu’on transforme ce pays. Je leur dis que leur impatience est la mienne. Nous allons continuer à réparer le pays en les associant davantage», a souligné Edouard Philippe dans cet entretien, dans il détaille les mesures annoncées par Emmanuel Macron pour apaiser la colère des manifestants.

Le gain de 100 euros net pour les salariés proches du smic passera «par une hausse massive de la prime d’activité» qui sera versée «dès le 5 février pour compléter le salaire de janvier», a annoncé Edouard Philippe dans un entretien aux Echos publié dimanche soir.

Cette hausse ne concernera donc pas tous les salariés au smic car la prime d’activité tient compte de l’ensemble des revenus du ménage, mais «nous allons élargir le nombre de foyers éligibles (à la prime d’activité), qui passera de 3,8 millions à 5 millions», précise le Premier ministre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 17 décembre 2018, 8:25

    Derrière chaque restriction, il y a des êtres humains. A chaque nouvelle mesure, il faut réfléchir sur leurs conséquences. C'est très compliqué, c'est vrai. Quand on a décrété début des années 2000 le managment en entreprises ou dans le secteur public, c'est à la dictature possible (pas certaine) au travail à qui on a entrouvert une porte. A première vue, c'était pour un bon motif: que "l'entreprise privée ou publique soit rentable". Dans les faits, cela a entrainé la souffrance et la peur au travail, le départ prématuré des plus âgés, les burn out. Bref, au lieu d'économiser, cela a entrainé des coûts supplémentaires et moins d'efficacité. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres bien entendu.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs