Un prêtre condamné à un mois de prison avec sursis après le suicide d’un fidèle

© Photo News
© Photo News

Un prêtre brugeois a été condamné à un mois de prison avec sursis, ce lundi matin, parce qu’il n’a pas appelé les services de secours alors que le fidèle lui avait confié ses envies de suicide. « L’obligation d’assistance à personne en danger vaut aussi pour les personnes tenues par le secret professionnel », a expliqué le tribunal correctionnel de Bruges, pour justifier son jugement.

Le prêtre, Alexander Stroobandt, va en appel du jugement. Il a également été condamné à un euro symbolique.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Système judicaire|Services financiers
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Plus d’éclats de rire que de voix entre Maingain et Prévot.

    Le face-à-face: Maingain-Prévot, d’accord sur la Justice, moins sur Bruxelles

  2. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  3. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite