Accueil Sports Football Football à l'étranger

José Mourinho et Manchester United, une fin banale

La séparation à peine officialisée, en matinée, que les médias anglais avaient déjà fait les comptes de ses indemnités de rupture unilatérale : Manchester United devrait verser 26,7 millions € au Portugais, remercié après deux ans et demi de collaboration plus ou moins fructueuse (une Supercoupe, une FA Cup et une Europa League) et certainement houleuse avec certains de ses joueurs, Paul Pogba notamment. Plus qu’un accident de parcours : la confirmation que la méthode « Mourinho » ne prend plus, avec son 2e C4 en 3 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Le mois de décembre est devenu un mois spécial pour José Mourinho, qui a déjà cessé depuis belle lurette déjà d’être le « Special One. » Le démenti formel à cette auto-proclamation, c’est Roman Abramovich qui le lui avait donné en l’éloignant du banc de Chelsea (16e à l’époque) en cours de saison, une première pour le Portugais, le 17 décembre 2015 exactement. Et depuis mardi avec son licenciement de Manchester United, presque trois ans jour pour jour, cette mesure radicale n’est donc même plus exceptionnelle.

La défaite d’Anfield a été celle de trop pour José Mourinho. Sixième à 19 points de Liverpool, Manchester United vit son plus mauvais début de saison depuis 28 ans, quand la Premier League n’existait même pas encore. Combatif, il avait assuré que le vestiaire le suivait toujours. Ses dirigeants ne l’ont plus cru.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs