Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: les Russes ont ciblé l’électorat noir durant l’élection présidentielle de 2016

La campagne de propagande menée par la Russie sur les réseaux sociaux avant la présidentielle américaine de 2016 a tenté d’inciter les Noirs – largement favorables à la démocrate Hillary Clinton – à s’abstenir de voter. Avant de prendre le procureur spécial Robert Mueller lui-même pour cible après la victoire de Donald Trump. Les conclusions des deux rapports commandés par le Sénat relancent plus que jamais « l’enquête russe ».

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

L’origine du mal était connue : la Russie aurait provoqué de sérieuses interférences durant la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis. Ses conclusions probables, également : elle aurait ainsi apporté un coup de pouce substantiel à la candidature de Donald Trump face à la démocrate Hillary Clinton, et contribué la victoire surprise du premier sur la seconde. L’ampleur du phénomène, en revanche, une cyberoffensive aux proportions inédites, historiques, ne l’était pas. La commission du Sénat américain sur le renseignement a étalé lundi devant les caméras le produit de deux analyses commandées auprès de la firme texane New Knowledge et de l’université anglaise d’Oxford.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs