Crise gouvernementale: Elio Di Rupo n’est «pas convaincu par les propositions de Charles Michel»

Crise gouvernementale: Elio Di Rupo n’est «pas convaincu par les propositions de Charles Michel»

Interrogé durant la suspension de séance à la Chambre mardi en fin d’après-midi, Elio Di Rupo ne se disait pas convaincu par les propositions de Charles Michel.

>Crise gouvernementale : Charles Michel ne demande pas la confiance mais propose un gouvernement minoritaire de « bonne volonté »

Sur la possibilité de soutenir la « troisième voie » à savoir un gouvernement minoritaire, le président du parti socialiste ne « veut pas être discourtois » mais il considère que sa méthode « n’est pas concrète ». « Je suis bien placé pour le savoir. J’ai quand même dirigé quelques gouvernements. Le parlement est composé de formations politiques qui ont des projets de société différents. On ne peut pas imaginer qu’une espèce de consensus puisse se créer simplement à partir des arguments donnés par le Premier ministre. Ses arguments ne sont d’ailleurs pas bons. Si on prend le cas de l’enveloppe bien être qui concerne l’augmentation des aides sociales, bien sûr qu’il parviendrait à avoir un soutien du parlement mais que fait-on de tous les autres textes ? »

Elio Di Rupo dit aussi que le PS pourrait voter la méfiance jeudi. « Si une motion est déposée, il nous restera 48 heures pour en discuter, notamment avec les autres groupes politiques. »

> À lire sur Le Plus : Charles Michel va-t-il demander la confiance ? Une motion de méfiance sera-t-elle déposée ? Va-t-on vers élections anticipées ?

(sur mobile)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous