La voiture reste le moyen de transport numéro un en Belgique

© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir
© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

Que ce soit en nombre de déplacements ou en distance, le mode de transport le plus souvent utilisé en Belgique demeure la voiture personnelle, selon une vaste enquête publiée mercredi et menée en 2017 auprès de 10.632 personnes par le SPF Mobilité et Transports et l’institut Vias. En nombre de déplacements, la voiture représente à elle seule 61% des déplacements, contre 14% pour la marche, 12% pour le vélo et 11% pour les transports en commun (train, métro, tram ou bus).

Toutefois, en comparaison avec les précédentes enquêtes menées en 2001 et 2012, il s’agit d’une diminution. En effet, en 2012, 65% des déplacements étaient effectués en voiture. Cette diminution profite au vélo, qui représentait en 2017 12% des déplacements contre 8% en 2012, et aux transports en commun (de 9% en 2012 à 11% en 2017). La marche à pied est par contre moins pratiquée (14% des déplacements en 2017 contre 16% en 2012).

Des différences notables de comportement sont constatées entre les trois régions du pays. A Bruxelles, la voiture est utilisée par une minorité (46%), alors que les transports en commun et la marche sont chacun choisis pour 24% des déplacements. En Flandre, la part du vélo reste remarquable par rapport aux autres Régions (18% des déplacements contre 4% à Bruxelles et 2% en Wallonie). C’est en Wallonie que la voiture est la plus utilisée (73% des déplacements).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite