Touristes tuées au Maroc: l’un des meurtiers leur crie «Ennemis d’Allah» dans une vidéo

Reuters
Reuters

Les services de renseignement danois (PET) ont indiqué jeudi avoir authentifié une vidéo montrant le meurtre de l’une des deux jeunes Scandinaves tuées dans le sud du Maroc.

«  Le PET confirme qu’une vidéo circulant sur Internet montre le meurtre d’une des deux femmes tuées au Maroc », ont affirmé les autorités dans un communiqué tôt jeudi matin.

Dans la vidéo d’une extrême violence relayée sur les réseaux sociaux, l’un des meurtriers prononce plusieurs fois les mots «  ennemis d’Allah » et parle d’une «  revanche pour nous frères à Hajine ».

Un mois de vacances au Sud du Maroc

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc.

Leurs corps ont été découverts lundi matin dans une vallée du Haut-Atlas, sur un site isolé où elles avaient planté la tente pour la nuit, à deux heures de marche du village d’Imlil. Toutes deux ont été tuées à l’arme blanche, selon les autorités, et l’une d’entre elles a été décapitée.

« Un crime bestial »

Le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen a dénoncé dans la nuit de mercredi à jeudi un crime «bestial» qui pourrait être «motivé par des raisons politiques et donc un acte terroriste». Les meurtres n’avaient pas été revendiqués jeudi en milieu de journée.

Lors d’une conférence de presse jeudi matin, M. Rasmussen a indiqué que «les détails (...) [n’avaient] pas encore été clarifiés».

«Nous réagissons comme tout le monde avec consternation, dégoût et une profonde tristesse», a-t-il ajouté.

De son côté, la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, a condamné une «attaque brutale et dénuée de sens sur des innocents» dans un communiqué de presse.

Jeudi, trois suspects recherchés depuis le meurtre de deux jeunes touristes scandinaves dans le sud du Maroc ont été arrêtés à Marrakech (centre du pays).

Sur le même sujet
TerrorismeMaroc
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. parlement (3)

    Les ex-députés fédéraux se ruent vers les indemnités de sortie

  2. NETHYS

    Nethys: après le grand déballage, des questions en suspens

  3. pluie_0

    Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Nethys: le départ de Stéphane Moreau ne règle pas tout, loin de là

    Et voilà, c’est fait ! La Wallonie a la réponse à la question la plus souvent posée depuis trois ans : « Quand Stéphane Moreau va-t-il quitter la direction de la société liégeoise Nethys ? » Lundi, le président du conseil d’administration Pierre Meyers n’a pas tourné autour du pot : « Vous voulez savoir ? Eh bien on va vous le dire ! En termes crus, quand les opérations de privatisation seront accomplies, il ne sera plus là. On met fin à son contrat sans indemnité, sans parachute et sans...

    Lire la suite