Accueil Culture Livres

Kamel Daoud dans l’antre cannibale de Picasso

L’écrivain algérien raconte la nuit qu’il a passée au Musée Picasso. Passionnant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Il y a un an, le musée Picasso de Paris lançait une surprenante invitation à Kamel Daoud : passer une nuit au musée, tel un fantôme parmi les ombres animées, les femmes alanguies, les bouts de chair humaine éclatées du maître espagnol. Le deal était clair : une nuit, pas une de plus. Un lit de camp pour se poser. Et une carte blanche à l’écrivain, invité via cette « performance » spirituelle à composer un texte inédit, inspiré par cette aventure.

D’autres artistes avant Daoud s’étaient déjà vu proposer cette expérience très romanesque. Au Louvre par exemple, le cinéaste russe Alexandre Sokourov, la chanteuse américaine Patti Smith, le dramaturge français Patrice Chéreau ont accepté d’être enfermés, seuls, dans un dialogue insolite avec les œuvres d’art.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Nos quinze coups de cœur de la rentrée littéraire

Bien sûr, nous n’avons pas lu l’ensemble de la rentrée littéraire : 490 romans à paraître jusqu’à la mi-octobre, c’est beaucoup, même pour l’équipe des Livres du Soir. Voici, de manière totalement subjective, les quinze romans qui, jusqu’ici, nous ont séduits, emballés, passionnés. Sans hiérarchie. Par ordre alphabétique d’auteur et d’autrice. Bonnes découvertes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs