Accueil

Louis de Funès, au bout de la résistance

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’acteur préféré des Français – un statut qui vient encore de confirmer un sondage lui attribuant près d’un quart des votes de préférence ! – est celui dont la carrière aura attiré près de 300 millions de spectateurs entre 1947 et 1982, et placé huit de ses films en tête du box-office annuel entre 1964 (« Le gendarme de Saint-Tropez ») et 1979 (« Le gendarme et les extraterrestres ») avec le fameux pic des 20 millions de tickets vendus en 1966 avec bien entendu les 17 de « La grande vadrouille » cumulés aux trois du « Grand restaurant ». Un comble, c’est que la plupart des comédies où apparut Louis de Funès ont fait l’objet de critiques dédaigneuses, en particulier ses derniers films, alors que l’acteur se battait contre un état de santé de plus en plus fragile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs