Accueil Monde

Kagame rejoint le club des présidents s’accrochant au pouvoir

Il fit partie jadis des chefs d’État africains modèles. Mais il vient de céder lui aussi à la tentation d’un troisième, voire d’un quatrième ou cinquième mandat…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Alors qu’il avait été longtemps classé parmi les dirigeants africains qui symbolisaient la différence, le président Paul Kagame a rejoint la vaste confrérie des chefs d’Etat décidés à demeurer au pouvoir, persuadés qu’ils sont d’être indispensables à la stabilité et au progrès de leur pays.

Certes, le chef de l’Etat rwandais s’est montré soucieux de respecter les formes : lorsque, dans son message de Nouvel An il a annoncé son intention de présenter sa candidature pour un troisième mandat, il a pris soin de rappeler à ses compatriotes qu’il ne faisait que répondre à un désir largement exprimé : «  Vous m’avez demandé de diriger le pays après 2017. Etant donné l’importance et la considération que j’attache à ce désir, je ne peux qu’accepter. » Il a cependant ajouté : «  Je ne crois cependant pas que nous ayons besoin d’un leader éternel  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs