Coupe du monde de cyclo-cross: Lucinda Brand prend la première place devant Vos et Worst

@Photonews
@Photonews

La championne des Pays-Bas Lucinda Brand a remporté la 6e manche de la Coupe du monde de cyclo-cross qui s’est déroulée dimanche sur le très difficile circuit de la Citadelle de Namur où la dernière victoire néerlandaise remontait à 2011. Les Néerlandaises ont pris les trois premières places du jour.

La pluie s’est invitée dimanche depuis le début du programme en milieu de matinée et a rendu le parcours très glissant pour l’épreuve des dames élites en début d’après-midi. Marianne Vos, leader de la Coupe du monde, a rapidement pris les commandes de la course en compagnie de ses compatriotes Denise Betsema et Annemarie Worst.

Dans le 2e tour, on retrouvait, entre autres, derrière le trio néerlandais, l’Américaine Ellen Noble et la Britannique Nikki Brammeier alors que la Belge Sanne Cant naviguait autour de la 20e place. La Néerlandaise Lucinda Brand s’est jointe avec Brammeier au trio de tête dans le 2e tour, avant de placer une accélération qui l’a isolée à l’avant dans le 3e tour.

Brand, lauréate à Tabor et du récent Druivencross à Overijse, n’a jamais cessé de creuser l’écart. La championne des Pays-Bas s’est ainsi imposée sur le circuit très boueux de la Citadelle de Namur, où elle a signé sa 3e victoire de la saison hivernale et le premier succès néerlandais à Namur depuis 2011, année de la victoire de Marianne Vos. Les coureuses néerlandaises ont réalisé le sans faute dimanche en Wallonie où elles ont trusté, c’est une première, le podium, avec Vos et Worst. Marianne Vos a, pour sa part, conforté sa position de leader au général.

Côté belge, la championne du monde Sanne Cant, 12e en 2017, s’est classée 13e. Lucinda Brand a succédé dimanche à Namur à la Britannique Evie Richards, absente sur blessure cette année, qui avait devancé en 2017 sa compatriote Nikki Brammeier et l’Italienne Eva Lechner.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite