Accueil Monde Amériques

Cuba: les dangereux reculs du régime

Sous la pression des Eglises, la porte se referme pour le mariage gay. En moins d’un mois, c’est le deuxième recul du gouvernement cubain sur des questions économiques et sociétales.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis La Havane,

Ce n’était plus qu’une formalité. L’article 68 de la future Constitution cubaine devait entrer en vigueur le 24 février prochain. Il était acté sur le papier et dans l’opinion. Cuba devait rejoindre le club encore restreint des pays ouvrant leur législation au mariage des personnes de même sexe. «  Le mariage est l’union volontairement concertée entre deux personnes (…), afin de faire une vie en commun  », soulignait ledit article. Contre toute attente, à quelques jours de Noël, l’Assemblée nationale du pouvoir populaire, en plein débats constitutionnels, a fait marche arrière. L’article 68 disparaît et avec lui le mariage homosexuel. Pour ne pas perdre la face, les autorités ont promis que d’ici deux ans les Cubains se prononceraient sur le sujet dans le code de la famille.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs