Accueil Monde France

France: les policiers violemment pris à partie avaient lancé des grenades sur les gilets jaunes (vidéo)

La scène, d’une très courte durée, s’est déroulée ce samedi.

Temps de lecture: 1 min

Ce samedi, trois motards de la police ont été violemment pris pour cible par des gilets jaunes lors de la manifestation à Paris. Une vidéo filmée par la journaliste indépendante Stéphanie Roy montre l’instant qui précède le moment où les policiers sont attaqués : dans la version longue de cette vidéo, on voit les quatre policiers jeter au préalable au moins trois grenades, potentiellement assourdissantes, sur le cortège de gilets jaunes.

Les premières images montraient seulement les manifestants jetant des pavés et des trottinettes sur les policiers. Des actes que le Premier ministre Edouard Philippe a fustigé sur Twitter, dénonçant «  des agressions d’une violence inouïe contre des policiers ». Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour «  violences volontaires » commises contre des policiers.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

52 Commentaires

  • Posté par Pablos Gino, lundi 24 décembre 2018, 7:21

    Qu'il y ait des voyous et des rats uniquement la pour profiter de la situation ne fait aucun doute,encore que ces rats on sait depuis longtemps qu'ils existent et rien n'est fait pour dératiser.Mais dans le fond ça arrange bien le pouvoir,à travers eux on jette le discrédit sur tout le mouvement des gilets jaunes, on castagne bons et mauvais,plus les bons que les mauvais ,j'ai même vu un policier frapper un journaliste simplement parce qu'il filmait.Quand on en arrive à pareilles actions c'est qu'on n'est pas net non plus et qu'on a quelque chose à cacher.

  • Posté par Gougnard Odette, lundi 24 décembre 2018, 4:25

    Les revendications fondamentales des GJ étaient plus que probablement justifiées. J'étais à Paris le 01/12 pour raison professionnelle. J'ai vu les manifestants près de la gare St Lazarre, je me suis réfugiée dans un café qui a baissé ses volets et éteint ses lumières. Dehors, les "manifestants" n'étaient que des vandales tous cagoulés, avec ou sans gilet. Plus tard, des jeunes voyous d'une quinzaine d'années, espéraient en profiter en déployant devant moi des gilets. Qu'il soit urgent de permettre aux moins lotis de vivre décemment st une priorité. Que ceux qui profitent de la situation pour promouvoir l'extrémisme et l'anarchie mérite que les sanctions soient maximales.

  • Posté par Pablos Gino, lundi 24 décembre 2018, 1:04

    Bien entendu le pouvoir nous montre ce qu'ils veut bien nous montrer et surtout ce qui l'arrange,les voltigeurs motocyclistes c'était tout de même pas des bisounours .Aragon a dit contre les violents tourne la violence,dans un sens comme dans l'autre.

  • Posté par Bernard Philippe, dimanche 23 décembre 2018, 23:19

    Cherchez et publiez la vidéo complète ou vous n'etes que des vendus du pouvoir.

  • Posté par Bernard Philippe, dimanche 23 décembre 2018, 23:18

    Il manque le début de la vidéo. On y voit CES policiers lancer ces terribles grenades vers les gilets jaune défilant pacifiquement à 50 mètres d'eux.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une