Communales 2018: Jan Jambon prête serment comme bourgmestre

Communales 2018: Jan Jambon prête serment comme bourgmestre

Neuf nouveaux bourgmestres, dont l’ancien ministre de l’Intérieur Jan Jambon, ont prêté serment lundi devant devant le gouverneur de la province d’Anvers, Cathy Berx.

M. Jambon (N-VA) ceint ainsi à nouveau l’écharpe mayorale qu’il avait conquise à Brasschaat (au nord d’Anvers) lors du scrutin communal d’octobre 2012 et à laquelle il avait dû renoncer en devenant ministre dans l’équipe Michel 1er. Il avait eu deux successeurs (tous issus du parti nationaliste): Koen Verberck dans un premier temps, jusqu’à son départ dans le secteur privé l’été dernier, puis Philip Cools.

La démission des ministres fédéraux N-VA le 9 décembre dernier a permis à M. Jambon de récupérer son poste de bourgmestre, à la tête d’une coalition N-VA et Open Vld pour la législature 2018-2024.

Bart De Wever doit encore prêter serment

Après d’autres vagues de prestations de serment la semaine dernière, il ne reste plus que trois communes de la province d’Anvers dont le futur bourgmestre n’a pas encore prêté serment: Anvers, où le président de la N-VA, Bart De Wever, se succédera à lui-même en vertu d’un accord de majorité conclu la semaine dernière avec le SP.A et l’Open Vld, Borsbeek et Heist-op-den-Berg.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

  3. Image=d-20171222-3JPRY5_high

    Le bulletin de Theo Francken: 51%

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite