Accueil Monde Afrique

Falikou Coulibaly, victime d’un crime raciste en Tunisie

Le mort d’un jeune ivoirien, dimanche soir, suscite l’émotion des subsahariens installés en Tunisie, ulcérés par le racisme quotidien et l’indifférence des autorités.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Tunis

I ls l’ont tué pour un téléphone ! », scandaient avec colère et amertume les centaines de manifestants subsahariens, ce mardi midi, dans les rues de Tunis, pour protester contre l’agression qui a coûté la vie à Falikou Coulibaly. Ce jeune Ivoirien de 33 ans, à l’origine d’une association d’entraide, était connu de la communauté ivoirienne, il est devenu le symbole de la condition des Noirs vivant en Tunisie, pour qui cette mort est le drame de trop.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Burkina: l’armée évoque une «crise interne»

L’armée burkinabè a reconnu samedi traverser une «crise interne» et indiqué que les «concertations» se poursuivaient, au lendemain de l’allocution télévisée de soldats annonçant avoir démis le chef de la junte.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs