Accueil Économie

Fusions et acquisitions: une année mouvementée

Le nombre de fusions et acquisitions a atteint des niveaux records. Les plus grands fleurons de l’économie belge ont participé au mouvement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Après des années de crise marquées par des programmes de réduction des coûts et des charrettes de licenciements, l’actualité économique a changé du tout au tout en 2015. Les entreprises ont retrouvé de l’appétit. Le nombre d’opérations de fusions et acquisitions a atteint des niveaux records dépassant même le pic de 2007. Les montants concernés n’ont jamais été aussi hauts. Qu’on pense par exemple à la fusion Pfizer/Allergan (150 millliards d’euros !) ou à la fusion AB Inbev – SABMiller (112 milliards d’euros). La petite Belgique n’est pas restée à l’écart de ce phénomène mondial. Quelques-unes de nos plus grosses entreprises ont participé au mouvement. Quatre opérations en particulier se distinguent par leur ampleur et leur caractère stratégique. Passage en revue.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs