Accueil Société

Rapatriement d’enfants de djihadistes belges: l’Etat belge en appel, qu’impose vraiment la justice?

La question du rapatriement des enfants de djihadistes semblait avoir trouvé une réponse. Mais le gouvernement entend faire appel de la décision de justice.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un juge des référés de Bruxelles a ordonné mercredi à l’Etat belge de rapatrier six enfants de deux combattants de l’organisation terroriste Etat islamique (EI), alors que précédemment le juge des référés avait jugé le contraire. Ce dimanche, on a appris que le gouvernement va faire appel. Il va néanmoins évaluer ce qui peut être fait pour ces enfants, qui ne sont pas responsables d’être nés dans de telles conditions, affirme Mme De Block. Quant aux mères, «c’est une autre histoire». «Elles ont été condamnées en Belgique et ont participé activement à la préparation d’attaques terroristes. Nous allons devoir analyser les risques sans complaisance».

La situation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Hilda Van Steen, dimanche 30 décembre 2018, 20:01

    Si la Belgique avait déchu de leur nationalité de Belge pour traîtrise volontaire ces femmes qui indirectement nous ont combattus, le probléme ne se serait pas posé! A présent, notre pays doit s'exécuter faute de prévoyance , ces enfants étant belges et non responsables du choix de leurs mères!

  • Posté par Vigneron Gérard, dimanche 30 décembre 2018, 16:09

    C'est un devoir de l' Etat belge de faire rentrer ces enfants au pays.

  • Posté par Marcotte Jacques, dimanche 30 décembre 2018, 19:13

    Perso c'est du n'importe quoi et trop facile. Les enfants sont innocents, soit, mais ce n'est pas à l'Etat belge à assumer. Des individus ont fait des choix "dangereux" alors qu'ils en assument les conséquences

  • Posté par Thierry GODFROID, dimanche 30 décembre 2018, 16:21

    Si un de ces "enfants" commet un attentat dans le futur, j'espère que vous assumerez vos responsabilités. Il est un peu facile de dire que l'Etat est responsable de payer pour l'irresponsabilité (euphémisme !) de ces mères. En gros, les individus n'ont aucun devoir, que des droits. Et le citoyen belge responsable n'a qu'un droit : payer pour des criminels qui crachent sur son pays ...

  • Posté par Monsieur Alain, dimanche 30 décembre 2018, 15:30

    Autre journal, autre version : https://www.hln.be/nieuws/binnenland/maggie-de-block-regering-gaat-in-beroep-tegen-verplichting-om-is-moeders-terug-te-halen~afc2aa9c/

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs