Accueil Monde

Pour les analystes, Trump s’est retiré de Syrie pour Erdogan

Quelque 2.000 soldats américains devraient quitter prochainement la Syrie. Cette annonce ouvre la voie à l’armée turque pour lancer une offensive d’envergure dans le Nord de la Syrie principalement contre les forces kurdes, promise par le président turc Recep Tayyip Erdoğan depuis plusieurs semaines.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Istanbul,

Le tweet du président américain Donald Trump, «  Nous rentrons à la maison  », annonçant le retrait des quelque 2.000 soldats américains de Syrie, a surpris les membres de la coalition internationale tout comme les analystes.

Le chef d’État français Emmanuel Macron a dit regretter cette décision et les forces kurdes sur le terrain se sentent abandonnées. En revanche, la Turquie s’en félicite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs