Le Plan hiver du Samusocial tournera à plein régime dès le début de l’année 2019

© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir
© Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

Le Plan hiver régional bruxellois pour personnes sans-abri du Samusocial tournera à plein régime dès les premiers jours de 2019. Actuellement, 908 lits sont mis à disposition et ce chiffre augmentera à 1.200 places d’accueil début janvier grâce à l’ouverture d’un nouveau centre de 300 places à Evere.

«  L’accueil était déjà plein durant la période de Noël, mais dans les prochains jours il fera un peu moins froid avec des températures positives, ce qui nous inquiète moins. Par ailleurs, nous allons ouvrir début janvier un nouveau centre à Evere de 300 places », a expliqué la porte-parole du Samusocial Marie-Anne Robberecht.

Le quota de demandes d’asile mis en place par Theo Francken a également eu des conséquences sur l’organisation de l’hébergement des sans-abri à Bruxelles. «  Nous avons remarqué que durant cette période nous avons eu plus de demandeurs d’asile dans nos centres. Chaque jour, nous recevions également une ou deux familles qui n’avaient pas encore pu demander l’asile. Nous ne sommes aujourd’hui plus touchés par cette problématique », souligne Marie-Anne Robberecht.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charles Michel croyait qu’il pourrait vaincre la tradition. Celle qui veut que le premier sommet rate.

    Charles Michel rate son pari: il faudra encore un sommet pour le budget européen

  2. Les caricatures antisémites de l’année dernière seront-elles de retour dimanche dans les rues d’Alost
? Il semble que oui
!

    Le carnaval d’Alost pourrait donner lieu à de nouveaux dérapages: comment en est-on arrivé là?

  3. PHOTO NEWS

    Désormais, Mehdi Carcela est décisif d’une autre manière au Standard

La chronique
  • Un smartphone {pliable} ou {pliant}?

    Voici quelques jours, votre quotidien favori a répercuté une annonce qui n’avait rien de téléphoné, semble-t-il : une célèbre entreprise sud-coréenne va commercialiser en Belgique son deuxième smartphone pliable. Un smartphone pliable  ? Moue dédaigneuse dans les chaumières branchées High-Tech, qui se transforme toutefois en jubilation quelques lignes plus loin : cette fois, il est question d’un smartphone pliant. Un smartphone pliant ? Au risque d’encourir les ricanements condescendants de certains geeks, ce billet va tenter d’explorer les plis et replis de ces téléphones que l’on dit intelligents.

    Ils plient tous…

    Cette chronique vous a proposé, il y a quelques semaines, une analyse des suffixes -ant et -...

    Lire la suite