Accueil Monde France

Propagande djihadiste retrouvée chez le suspect des attaques sur les militaires

Si la piste terroriste a été démentie, le procureur a reconnu que des images de propagande avaient été retrouvées sur le matériel informatique du suspect.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’homme qui a foncé, vendredi, sur des militaires en faction devant une mosquée à Valence n’était pas un terroriste. Selon le procureur de la République, Alex Perrin, « la piste terroriste était écartée », évoquant le «comportement d’un individu solitaire ».

« Le parquet de Paris a estimé qu’il n’y avait pas matière à retenir sa compétence en l’état des vérifications et des perquisitions. […] Rien ne renvoie sur l’appartenance à un réseau quelconque », a-t-il ajouté.

Tuer ou être tué

Mais l’homme a cependant déclaré, de manière « confuse », avoir voulu « tuer » des soldats ou « être tué » par eux, a déclaré le procureur de Valence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs