Accueil 2019 vu par les experts

Des experts préfacent 2019: «Le discours de Francken crée des fractures qui seront très difficiles à réparer»

Les sociétés européennes doivent créer et organiser des voies d’accès légales au territoire, seul moyen de maîtriser les flux les flux et d’assurer la sécurité des personnes, tant pour les réfugiés que les migrants économiques, estime Sylvie Sarolea (UCL).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 13 min

Le bras de fer initié par la N-VA sur le pacte de Marrakech aura achevé une législature déjà marquée par une relation tendue entre le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration et la magistrature : refus d’obtempérer à une décision de justice (affaire des visas humanitaires), stigmatisation des « juges activistes », lutte contre les abus des avocats défendant les migrants. Sylvie Sarolea, professeur à l’UCL, décrypte ce que ces tensions traduisent du rapport du politique aux droits de l’homme et évoque les défis à venir en matière migratoire.

Vous avez été surprise par les réactions sur le pacte migratoire ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, jeudi 3 janvier 2019, 20:39

    Le regard empreint de béatitude de cette personne en dit long sur son approche de la question migratoire qui ne vise qu'à protéger les autochtones ( surtout les bobos) d'une baisse du niveau de vie inéluctable en raison de la faible natalité occidentale. Sauf que cette approche ne comptant que sur la propension des immigrés à se reproduire oublie que les besoins d'une économie numérisée requièrent des compétences élevées absentes de la toute grande majorité d'entre eux. Dès lors, non seulement la productivité ne croîtra pas mais les charges sociales augmenteront d'autant. Ce serait plus honnête alors de dire que l'immigration répond à la transformation climatique et donc que des populations à forte natalité ne pouvant faire face au décalage entre le gâteau à partager et le nombre toujours plus grand de consommateurs, chercheront le pays européen présentant les meilleurs avantages sociaux...toutes les circonvolutions sémantiques ne changeront rien à ce dilemme

  • Posté par Dopchie Henri, dimanche 6 janvier 2019, 12:54

    On trouve un peu partout ce mot "bobos", toujours dans un sens péjoratif. De qui s'agit-il au juste, et que leur reproche-t-on?

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 3 janvier 2019, 17:11

    Un voeu pour 2019 : si les expert(e)s en expertitudes diverses pouvaient avoir la décence de ne plus présenter ***leurs opinions***, si respectables et variées (variées...hmmm... en fait, pas tellement, dans Le Soir) soient-elles par ailleurs, comme autant de théorèmes ! Il est vrai que à peu près tout aujourd'hui prétend s'appeler "science",

  • Posté par Pelgrims Alain, mercredi 2 janvier 2019, 16:42

    à Thierry Godfroid : quelle invasion ? moins de 50.000 DEMANDES d'asile et nous sommes 11.000.000 en Belgique, soit moins de 0,45% de la population !!!!

  • Posté par GODFROID Thierry, mercredi 2 janvier 2019, 12:00

    Cette personne se rend-elle compte de ce qu'elle dit ? Organiser les voies légales ne résoudra en rien l'inadéquation totale entre les migrants et nos sociétés et ne tarira en rien les voies illégales. L'invasion actuelle conduira à une seule chose : l'affrontement entre des gens de valeurs diamétralement opposées. Et le pire est que les collabos sont déjà là et bénéficient de tribunes dans nos journaux ...

Plus de commentaires

Aussi en 2019 vu par les experts

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs