Shutdown, 12e jour: Donald Trump veut son «magnifique mur»

©Photo News
©Photo News

Au 12e jour d’un «shutdown» qui paralyse partiellement l’administration américaine, Donald Trump a invité mercredi les élus des deux bords pour tenter de sortir de l’impasse, mais martèle qu’il ne lâchera pas sur son mur, au coeur de la discorde.

A la veille de la mise en place du nouveau Congrès — le 116e de l’Histoire — où les démocrates contrôleront désormais la Chambre des représentants, les négociations sur la loi budgétaire sont à l’arrêt, les deux camps se renvoyant la balle dans un débat stérile.

Pour construire le mur de Trump, un vétéran fait appel aux dons et récolte plus de 18 millions de dollars

Donald Trump réclame quelque 5 milliards de dollars pour édifier son mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique afin de lutter contre l’immigration clandestine. Ses adversaires politiques s’y opposent, jugeant que le «magnifique mur» vanté par le magnat de l’immobilier n’est pas une réponse adaptée au débat complexe sur l’immigration.

Les ténors du camp démocrate au Congrès, Nancy Pelosi et Chuck Schumer, sont attendus, avec leurs homologues républicains, en milieu d’après-midi à la Maison Blanche pour une réunion centrée sur «la sécurité aux frontières», selon les termes de l’exécutif.

Trump réclame 18 milliards de dollars pour le mur à la frontière mexicaine

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Borders
» au Public.

  2. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  3. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

La chronique
  • Nethys: le chaos, la clarté et l’hystérie

    La clarté ou le chaos ? Il y a désormais des deux dans le dossier Nethys. Et il va falloir au nouveau ministre de tutelle, Pierre-Yves Dermagne, beaucoup de méthode, de sang-froid, d’expertise et d’indépendance politique pour dénouer ce sac de nœuds.

    Ces derniers mois, c’est l’opacité qui a régné sur la restructuration du groupe liégeois, confisquée par un management, un conseil d’administration, quelques hommes et...

    Lire la suite