Uber illégal à Bruxelles? Le MR critique la gestion du dossier par le gouvernement

© Le Soir
© Le Soir

Le service de transports Uber est illégal à Bruxelles, selon la juge du tribunal de commerce de Bruxelles. La juge dénonce l’absence de licence taxi des chauffeurs Uber, rapportent La Libre Belgique et La Dernière Heure. Le parti MR a réagi suite à cette désicion de justice qu’il juge « dommageable pour la capitale ».

« Ayant interpellé plusieurs fois le gouvernement sur le sujet et proposé plusieurs fois une réglementation, le groupe MR regrette l’incapacité du gouvernement à avoir pu adopter un cadre réglementaire intégrant les acteurs numériques » a déclaré le parti libéral dans un communiqué de presse.

Vincent De Wolf, chef de file du MR au Parlement bruxellois, affirme qu’« il ne s’agit pas de commenter une décision de justice mais il est fort dommageable pour Bruxelles de ne pas avoir pu transformer l’essai et devenir une capitale à la pointe en termes de smart city. »

Dans ce communiqué, le groupe MR dit avoir depuis toujours l’objectif de libéraliser le secteur de transports rémunérés de personnes et d’en finir avec les quotas et la fixation des prix par le gouvernement.

Adopter un cadre juste pour tous les acteurs autant sur le plan fiscal que social « est une nécessité et ce débat reviendra tôt ou tard à Bruxelles », conclut Vincent De Wolf.

Le cabinet de Pascal Smet, ministre bruxellois en charge de la Mobilité, dit analyser actuellement le jugement.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 


 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Bruno d’Alimonte/Le Soir

    Didier Reynders exprime ses ambitions au «Soir»: «Le casting bleu est logique»

  2. D’après l’enquête réalisée sur base volontaire sur Facebook, le jeune manifestant est un garçon ou une fille de 17 ans et demi qui étudie dans le secondaire.

    Marche des jeunes pour le climat: les filles et les mecs à égalité

  3. Les présidents de 114 conférences épiscopales de tous les continents se retrouvent de jeudi à dimanche prochain au Vatican, à l’appel du pape François.

    Pédophilie: l’heure de vérité pour le Vatican

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 20: des pâtes bolo sans viande pour lutter contre le réchauffement climatique

    Par Louise Tessier

    Depuis que j’ai commencé ce défi il y a 20 jours, ma consommation de viande a drastiquement baissé. Ce n’est pas vraiment une histoire de convictions, mais surtout de flemme : le boucher se situe bien plus loin que les rayons du Delhaize en face de chez moi. Du coup, j’ai appris à aimer les pâtes bolo sans viande hachée… Mais finalement, ce n’est pas plus mal lorsque l’on connaît les conséquences de l’élevage industriel sur l’environnement. L’élevage bovin en particulier : les bêtes rejettent du méthane, leur alimentation émet du CO2. Selon un rapport de Greenpeace paru en 2018, l’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est autant que le secteur du transport. Rien que ça.

    Alors fini les brochettes au barbecue et les fondues bourguignonnes ? Pas forcément. Si déjà chaque personne respectait les niveaux de consommation de viande recommandés par l’OMS, soit 400 grammes par semaine, les émissions liées au...

    Lire la suite