Uber illégal à Bruxelles? Le MR critique la gestion du dossier par le gouvernement

© Le Soir
© Le Soir

Le service de transports Uber est illégal à Bruxelles, selon la juge du tribunal de commerce de Bruxelles. La juge dénonce l’absence de licence taxi des chauffeurs Uber, rapportent La Libre Belgique et La Dernière Heure. Le parti MR a réagi suite à cette désicion de justice qu’il juge « dommageable pour la capitale ».

« Ayant interpellé plusieurs fois le gouvernement sur le sujet et proposé plusieurs fois une réglementation, le groupe MR regrette l’incapacité du gouvernement à avoir pu adopter un cadre réglementaire intégrant les acteurs numériques » a déclaré le parti libéral dans un communiqué de presse.

Vincent De Wolf, chef de file du MR au Parlement bruxellois, affirme qu’« il ne s’agit pas de commenter une décision de justice mais il est fort dommageable pour Bruxelles de ne pas avoir pu transformer l’essai et devenir une capitale à la pointe en termes de smart city. »

Dans ce communiqué, le groupe MR dit avoir depuis toujours l’objectif de libéraliser le secteur de transports rémunérés de personnes et d’en finir avec les quotas et la fixation des prix par le gouvernement.

Adopter un cadre juste pour tous les acteurs autant sur le plan fiscal que social « est une nécessité et ce débat reviendra tôt ou tard à Bruxelles », conclut Vincent De Wolf.

Le cabinet de Pascal Smet, ministre bruxellois en charge de la Mobilité, dit analyser actuellement le jugement.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Arno, marin d’Ostende, bonsoir...

    Arno, un bazaar de 70 ans

  2. La sonde qui alimentait et hydratait Vincent Lambert a été retirée lundi. Son décès devrait intervenir dans deux ou trois jours.

    Vincent Lambert: une fin de vie dans la tempête

  3. Samedi, les leaders d’extrême droite de plusieurs pays, dont la Française Marine Le Pen, sont venus soutenir Matteo Salvini à Milan.

    Italie, Allemagne, Espagne, Hongrie, Pologne: petit tour d’Europe avant les élections

Chroniques
  • Comment on passe de l’extrême gauche à l’extrême droite

    Je crois l’avoir déjà relevé dans ces colonnes : la convergence à laquelle on a assisté, à l’occasion du mouvement des «  gilets jaunes  », entre extrême droite et extrême gauche, constitue l’un des phénomènes les plus significatifs (et les plus lourds de conséquences) de l’après-guerre en France.

    On en constate déjà les résultats. Un cadre élu du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, La France Insoumise, vient d’annoncer son ralliement au Rassemblement National de Marine Le Pen. Surtout, un sondage publié par Le Figaro révèle que 36 % des électeurs de Mélenchon (contre 4 % il y a cinq ans) ont une bonne opinion de la patronne de l’extrême droite.

    Déjà, et cela passa presque inaperçu, un ancien...

    Lire la suite

  • Elections 2019: dimanche pourrait être «noir», mais qui s’en soucie?

    C’est le chiffre que les francophones ne regardent pas et pour cause, à la stupéfaction (et à la satisfaction) générale, il ne les concerne toujours pas. C’est le chiffre qu’on met de côté en Flandre car il n’aura pas d’impact sur la formation des gouvernements. C’est pourtant un chiffre qui risque de transformer le jour des élections en dimanche noir. Notre sondage, réalisé après l’assassinat de Julie Van Espen, crédite le Vlaams Belang de 14,7 %, soit le triple de son score de 2014. Il deviendrait le troisième parti en Flandre, et...

    Lire la suite