Accueil Économie Mobilité

Pour François Bellot, il faut coordonner la mobilité

Le 14 janvier, le ministre fédéral de la Mobilité présentera sa « vision interfédérale pour 2030 » à ses collègues des Régions. Selon lui, pour améliorer la mobilité, régionalisée depuis 1989, une coordination s’impose. Encore faut-il que les Régions en veulent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

T out est là ! Les outils existent. Partout où ça a marché, à Vienne, Lyon, Copenhague, on nous l’a répété, comme les experts consultés : ce qu’il faut, c’est coordonner les différents acteurs. C’est le seul moyen pour obtenir des résultats.  »

Le 14 janvier prochain, le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), présentera aux trois ministres régionaux en charge du même secteur sa « vision interfédérale pour 2030 ». Avec, en perspective, la création d’une agence de coordination, une approche numérique (applications…) mais aussi fiscale et sociale. Il ne s’agit pas d’un plan fédéral sur la mobilité. Pour améliorer une mobilité que chacun reconnaît de plus en plus problématique, le ministre insiste sur la co-responsabilité de tous les niveaux de pouvoir. D’autant plus que les leviers fédéraux en la matière sont très limités (la SNCB et les voies aériennes).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par PAEME FREDERIC, vendredi 4 janvier 2019, 16:34

    Blablablabla

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 4 janvier 2019, 16:11

    Bonnes intentions. Mais il faut s'attendre à une fin de non recevoir de la part de la Flandre. En tous cas, tant que le gouvernement flamand sera aux mains des nationalistes. Si c'était "de moi" comme on dit, je retournerais le réseau autoroutier (inclus les ex-routes nationales) au Fédéral, par exemple. Mais bon, moi ou personne...

  • Posté par NOBEN Karl, vendredi 4 janvier 2019, 12:53

    Bonne chance avec le gouvernement wallon, dont la politique de mobilité se limite à vouloir réformer le TEC de force en appliquant indistinctement des réformes aux services qui fonctionnent bien comme à ceux qui pourraient être optimisés. Qu'auront-ils gagné quand les uns auront quitté le navire et que les autres se mettront en grève ? Seras-ce vraiment mieux avec Kheolis ou Arriva ?

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs