Flahaut et Legasse en tête des listes en Brabant wallon en 2019: «Le PS est bloqué au XXe siècle», réagit Bouchez

Flahaut et Legasse en tête des listes en Brabant wallon en 2019: «Le PS est bloqué au XXe siècle», réagit Bouchez

Lors des vœux du parti socialiste du Brabant wallon, samedi à Mont-Saint-Guibert, le président du PS brabançon, Dimitri Legasse, a indiqué qu’il serait tête de liste lors des élections de mai prochain, tout comme l’actuel ministre du budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, André Flahaut, respectivement pour les régionales et les fédérales.

Une nouvelle qui n’a pas manqué de faire réagir le libéral George-Louis Bouchez. « C’est quoi le pire par rapport au renouveau politique ? Que le Ministre cubain soit à nouveau candidat ou que son camarade crie haut et fort qu’il souhaite cumuler deux fonctions normalement temps plein ? Le PS est bloqué au 20ème », a réagi le Montois.

Bouchez fait référence à un tweet récent de Flahaut sur la révolution cubaine. Le 2 janvier, le socialiste écrivait : « La Révolution cubaine a 60 ans : face à la menace populiste, réactionnaire et raciste qui sévit aux USA comme au Brésil… Cuba reste une exception dans la région ! ! Une exception qu’il faut encourager ! ».

Quant à Dimitri Legasse, il a été reconduit en tant que bourgmestre de Rebecq reconduit au terme des élections d’octobre dernier, et compte bien, s’il est aussi réélu au parlement wallon, cumuler les deux fonctions.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite