Shutdown aux Etats-Unis: «Nous devons construire le mur», martèle Trump, encore et encore

©Photonews
©Photonews

Le président américain Donald Trump a martelé dimanche sa volonté de construire le mur à la frontière avec le Mexique, alors que le « shutdown », paralysie partielle de l’administration fédérale, est entré dans sa troisième semaine.

Insistant sur le fait qu’il disposait d’un «  énorme soutien » au sein du parti républicain, M. Trump a laissé entendre qu’il ne céderait pas sur ce point dans les difficiles négociations budgétaires en cours.

«  Nous devons construire le mur », a-t-il déclaré depuis les jardins de la Maison Blanche. « Il s’agit de la sécurité de notre pays (…) Nous n’avons pas le choix », a-t-il ajouté.

«  Ce shutdown pourrait s’achever demain ou pourrait durer longtemps, cela dépend vraiment des démocrates », a-t-il encore dit avant de s’envoler pour Camp David, où il doit passer la journée avec ses principaux conseillers.

Le mur jugé « immoral » par les démocrates

Les démocrates, qui ont repris le contrôle de la Chambre des représentants à l’issue des élections de mi-mandat, répètent qu’ils sont opposés au financement de ce mur qu’ils jugent « immoral », coûteux et inefficace.

Les négociations sur le « shutdown » – rituel de la politique américaine – sont d’abord une bataille de communication dans laquelle chaque parti tente de faire porter la responsabilité du blocage à l’autre.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PEOPLE-LAGERFELD_

    Décès de Lagerfeld: la quête du Saint Karl a pris fin

  2. Environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace ont été découvertes profanées mardi.

    Antisémitisme en France: «Les rassemblements, c’est bien mais est-ce que ce sera utile? Non»

  3. Pour un appartement, il faut débourser environ 210.000 euros.

    L’activité immobilière ralentit à Bruxelles mais les prix augmentent

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 19: et si nos animaux aussi se mettaient au défi?

    Par Louise Tessier

    Sous-produits d’animaux, additifs, sucres… Si notre alimentation est parfois remplie de produits douteux, les croquettes pour chiens et chats achetées dans les grandes surfaces cachent aussi de belles surprises. Selon une étude du vétérinaire belge Gérard Lippert, les chiens qui ne mangent que des aliments industriels vivent en moyenne trois ans de moins que les autres. Ah oui, quand même.

    Si je n’ai actuellement pas d’animaux à la maison, je me suis dis que le sujet valait tout de même le coup d’être abordé pour le million de ménages belges qui, eux, ont une boule de poils. En Belgique, la population estimée de chats est de 2,2 millions, et le nombre de chiens approche les 1,5 million selon les chiffres de 2013 ! Un sacré business pour l’industrie de la pet food.

    Face aux croquettes pleines d’ingrédients mystérieux, une nouvelle mode d’alimentation naturelle appelée BARF a fait surface. Par...

    Lire la suite

  • Charles Michel assume Charles Michel

    Personne ne pourra dire que Charles Michel s’est débiné, qu’il a laissé à d’autres le soin de porter le bilan de ce gouvernement si particulier et si controversé dans le camp francophone.

    Son parti ne devra pas assumer pour lui cette participation totalement minoritaire au fédéral. Ni d’avoir été le compagnon de route fidèle et enthousiaste (encore aujourd’hui) de la N-VA. C’est lui, Charles Michel, Premier ministre et président de parti, qui fera le « job ». L’opposition rêve de le mettre...

    Lire la suite