Attentat au Musée juif: Mehdi Nemmouche sera présent lors de l’audience lundi matin

Attentat au Musée juif: Mehdi Nemmouche sera présent lors de l’audience lundi matin

Mehdi Nemmouche comparaîtra bien lundi matin devant la cour d’assises de Bruxelles pour le tirage au sort des jurés, a confirmé l’un de ses conseils, Me Henri Laquay, dimanche soir à l’agence Belga. Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer sont accusés d’être auteurs ou co-auteurs de l’attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique à Bruxelles. Quatre personnes avaient perdu la vie.

«  Aux dernières nouvelles, notre client sera bien présent lundi matin devant la cour », a indiqué Me Henri Laquay.

La défense de Mehdi Nemmouche s’était montrée plutôt pessimiste quant à la présence de son client pour la suite des débats, à l’issue de l’audience préliminaire du 20 décembre dernier.

En cause, la cour avait décidé de ne pas faire droit à plusieurs de ses demandes, notamment celle d’entendre l’ambassadeur d’Israël et le directeur du service de renseignement extérieur israélien, le Mossad.

► Le Grand Rabbin Guigui avant le procès de Mehdi Nemmouche : « Que justice soit faite »

Les avocats de Mehdi Nemmouche avaient aussi demandé à ce que la cour renonce à entendre quatre journalistes français comme témoins, mais elle n’y a pas renoncé. Ces journalistes, qui avaient été pris en otage en Syrie en 2013, ont désigné Mehdi Nemmouche comme l’un de leurs geôliers.

Egalement, l’accusé avait demandé que les membres de sa famille ne soient pas cités à comparaître pour témoigner. La cour ne l’a pas non plus suivi sur ce point.

Lundi dès 9h, la cour d’assises de Bruxelles procédera au tirage au sort des jurés. Les débats débuteront jeudi matin.

Dispositif de sécurité important

D’importantes mesures de sécurité seront mises en place pour la tenue de ce procès au palais de justice de Bruxelles. Toute personne souhaitant accéder à la salle de la cour d’assises pour cette audience publique devra se soumettre à un premier contrôle de sécurité au bas de l’escalier extérieur menant à cette salle. Elle devra ensuite passer un second contrôle (détecteur de métaux) à l’entrée même de la salle. Par ailleurs, aucun appareil électronique (GSM, ordinateur, etc.) n’y sera autorisé.

Également, plusieurs rues autour du palais de justice seront fermées à la circulation. Le parking situé devant le bâtiment sera lui aussi fermé.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. Wallonie

    Le bulletin des ministres wallons: deux exécutifs pour deux demi-bilans

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite