Gilets jaunes à Paris: l’homme qui a diffusé la fausse information sur le décès d’une Belge s’excuse (vidéo)

©AFP
©AFP

Depuis samedi, la rumeur du décès d’une manifestante belge à Paris circulait sur les réseaux sociaux. Mais les autorités françaises n’avaient rien communiqué à ce sujet. Ce dimanche, Didier Reynders s’est exprimé sur Twitter et a annoncé que « les autorités françaises nous confirment n’avoir aucune information sur le prétendu décès d’une Belge à Paris dans le cadre des manifestations des gilets jaunes. ».

«  Notre ambassade n’a été sollicitée par aucune famille endeuillée », a-t-il ajouté.

La rumeur circulait. Une mère de famille serait décédée à Paris, touchée par un tir de flashball à la tête selon plusieurs témoignages. Des vidéos ont circulé sur Youtube. On y voyait des gens affirmant, avec conviction, le décès de cette dame, une certaine Coralie. Beaucoup de ces publications ont été effacées depuis, plusieurs publiées par des comptes anonymes, aux noms saugrenus.

« Je ne suis pas Monsieur Fake news »

Ce dimanche, l’homme qui a diffusé la rumeur sur les réseaux sociaux a tenu à s’excuser. Au micro de RTL, il explique avoir pensé que c’était elle. « Je me suis senti responsable. C’est réellement le cœur qui a parlé », raconte l’homme présent sur les lieux, samedi 5 janvier, à Paris.

« Ma grande erreur a été de ne pas vérifier cette information. J’étais censé faire confiance à cette personne et je me suis fait avoir », confie l’homme.

« Tout ce que je veux dire c’est que je ne suis pas Monsieur Fake news, loin de là. Je n’ai jamais voulu annoncer la mort d’une personne et je tiens à m’excuser. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
On ne peut pas multiplier les politiques et les priorités à couvrir et réduire le budget à y consacrer
», insiste Olivier Chastel.

    Le Parlement européen veut 60 milliards de plus pour le climat, selon Olivier Chastel

  2. d-20190131-3R0NN6 2019-11-05 20:59:31

    Retard scolaire, origine,...: la carte d’identité de l’élève francophone

  3. d-20191128-3XGE94 2019-11-28 11:17:40

    Affaire Nethys: la Socofe renonce à son recours contre le décret gouvernance wallon

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite