Shutdown aux Etats-Unis: Donald Trump propose une «nouvelle version» de son mur

©EPA
©EPA

Le président des Etats-Unis s’est exprimé dans un tweet ce dimanche. Il explique que son vice-président a rencontré les représentants démocrates et que leur réunion a été constructive. Donald Trump lâcherait-il un peu de lest dans son obsession ?

« Le Vice-président Mike Pence et son groupe ont eu une réunion productive avec les représentants de Schumer / Pelosi aujourd’hui. De nombreux détails sur la sécurité à la frontière ont été discutés. Nous prévoyons maintenant une barrière en acier plutôt que du béton. C’est à la fois plus fort et moins envahissant. Bonne solution, et fabriqué aux États-Unis », écrit Donald Trump sur Twitter.

Il ne comptait pas faire marche arrière

Plus tôt dans la journée, il n’y avait pas de fin de « shutdown » en vue à Washington : Donald Trump réaffirmait sa volonté de construire un mur à la frontière avec le Mexique, précisant, fort du soutien « énorme » des républicains, qu’il n’avait pas l’intention de lâcher du lest dans les négociations budgétaires en cours.

« Nous devons construire le mur. Il s’agit de la sécurité de notre pays (…) Nous n’avons pas le choix », a martelé le président américain depuis les jardins de la Maison Blanche avant de s’envoler pour Camp David où il devait passer la journée avec ses conseillers.

En l’absence d’accord sur une loi budgétaire entre républicains et démocrates, la paralysie partielle de l’administration fédérale est entrée dans sa troisième semaine. Quelque 800.000 fonctionnaires sont touchés. Des musées ont été contraints de fermer leurs portes et des ordures s’entassent dans les parcs nationaux.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20040223-WHFHTU_high-1

    Et si vous pensiez à démolir avant d’acheter une maison?

  2. La Foire du livre est toujours une occasion de rencontres et de découvertes.

    Gunzig, Leroy et Bofane font leur «Retour en Flandre»

  3. Wietse Van Ransbeek, cofondateur de CitizenLab, est considéré comme un des entrepreneurs européens les plus prometteurs. © Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

    CitizenLab, une start-up au service des «nouvelles démocraties»

Chroniques
  • Les conquérants du nouveau monde

    On nous répète sans cesse que nous sommes passés dans le « nouveau monde ». Adieu, l’ancien. Tout va changer. Cette semaine, un incident illustre la différence entre les deux mondes. Dans l’ancien monde, lorsque vous confiiez vos économies à une banque, elle vous payait des intérêts. Maintenant, c’est vous qui payez pour récupérer votre argent.

    Dans l’ancien monde, votre femme préparait la viande de mammouth que vous aviez ramenée à la caverne. Dans le nouveau, vous partagez avec votre copine les graines que vous avez récoltées dans votre jardin.

    Barack Obama, voilà, paraît-il, un personnage de l’ancien monde. Le nouveau, c’est Donald Trump. Vous saisissez comment le nouveau monde a permis à l’humanité de faire un grand pas vers la civilisation et de s’éloigner de la barbarie ?

    Jadis, nos parents avaient aussi cherché à distinguer leur ancien monde du nouveau. L’ancien, c’était Fred Astaire, le nouveau, Gene Kelly. L’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite