Procès Nemmouche: les jurés n’ont pour l’instant entendu que le «quart du dixième» de l’affaire, affirme la défense

© Belga
© Belga

Mehdi Nemmouche avait «l’obligation d’être présent, il est donc là», a laconiquement indiqué Me Henry Laquay, lundi, à son arrivée à la cour d’assises de Bruxelles. L’un des avocats du principal accusé de l’attentat au Musée juif est resté évasif quant à la réelle volonté de son client de collaborer aux débats.

Le procès de Mehdi Nemmouche débute à Bruxelles sous haute sécurité

Me Laquay attend que le jury, dont le tirage au sort a débuté lundi matin, «soit composé à l’image de la société, qu’il la représente dans ce procès».

«Il faudra que les magistrats et avocats expliquent aux jurés que pour eux, le vrai procès, c’est maintenant. Qu’ils doivent faire abstraction de tout ce qu’ils ont entendu, notamment dans la presse, car ils n’ont pour l’instant entendu que le ’quart du dixième’ de l’affaire et de manière souvent déformée malheureusement, même si ce n’est pas la faute de la presse», a encore déclaré le conseil de Mehdi Nemmouche.

Me Laquay avait assuré dimanche à l’agence Belga que son client serait présent à l’audience de ce lundi. Un doute à ce sujet était né des propos de l’autre avocat de l’accusé, Me Courtoy, à l’issue de l’audience préliminaire en décembre dernier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous