Le nouveau coach des Mauves Fred Rutten présenté officiellement: «On ne refuse pas un grand club comme Anderlecht» (vidéos)

©Photonews
©Photonews

Fred Rutten, le nouveau coach du RSC Anderlecht, a découvert lundi les installations du club, et a donné une première brève conférence de presse au centre d’entraînement de Neerpede, peu avant le grand départ en Espagne pour le stage hivernal. Il est conscient de l’ampleur du défi qui l’attend dans pas mal de domaines, mais a bien compris que la plus urgente des priorités, ce sont les résultats.

« Anderlecht est un grand club, pas seulement en Belgique mais aussi aux Pays-Bas et en Europe » : voilà ses premiers mots en tant qu’entraîneur des Mauves. Rutten n’a pas encore pu discuter avec les joueurs, le stage sera donc la bonne occasion pour faire connaissance avec son effectif. Le Néerlandais sait bien la tâche qui l’attend en prenant la tête du club bruxellois, mais se dit confiant. « Il y a un potentiel de joueurs intéressant, ainsi qu’un staff bien structuré et compétent, auquel va se joindre mon assistant habituel Arno van Zwam. Et on va bien sûr tenter de renforcer judicieusement le noyau, en fonction des occasions à saisir sur le mercato d’hiver… Le but est de revenir au sommet le plus rapidement possible. Dans le football, tout est question de résultat. Dans un premier temps, il faut tout mettre en œuvre pour réduire l’écart avec le premier du classement. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. MontageFederal

    Le bulletin du gouvernement fédéral: les notes des ministres

  2. Le loyer, l’université, les sorties et les courses... Kenzy paie tout
: «
J’avais envie de pouvoir être autonome, indépendant
».

    Les débrouillards: Kenzy, des études, deux boulots et une multitude de projets

  3. Maria Alyokhina sur scène à Edimbourg en Ecosse, le 15 août 2018.

    Marsha, membre des Pussy Riot: «Il faut choisir de ne pas se taire»

Chroniques
  • Avec «tel», il faut viser juste

    En point de mire

    La cible de cette chronique est un monosyllabe, tel, qui cumule les emplois : adjectival, pronominal, nominal et même conjonctif pour certains. D’où quelques soucis pour les adeptes d’un français académique, parfois malmené par l’usage. Tentons donc d’y voir clair avant d’ajuster le tir.

    L’emploi de tel comme adjectif qualificatif ne pose pas de problème : de telles rencontres te grandissent ; nous n’attendions pas de tels orages. Pas plus de tracas lorsque tel est pronom, dans un registre littéraire : tel exige un confort royal, tel autre se contente du minimum  ; tel est pris, qui croyait prendre. Pas davantage avec les emplois nominaux :...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite