Accueil Culture

Coco, sur les attentats à Charlie Hebdo: «On a été décimés, mais on est toujours là»

Près d’un an après le terrible attentat contre « Charlie Hebdo », Coco continue de dessiner l’actualité avec le même engagement, la même férocité. Elle nous a accordé une grand entretien dans les locaux du « Soir », à Paris.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 21 min

Elle porte, tatoués sur les avant-bras, les héros dessinés de ses amis disparus, Charb et Tignous. Plus jamais elle ne les reverra et nous non plus. Pas plus que Cabu, Honoré, Wolinski et les autres, tués le 7 janvier 2015 pour avoir seulement dessiné. Pas plus que les innocents du magasin Hyper Kasher. Ce jour noir, sous la menace des terroristes, elle n’eut pas d’autre choix que de choisir entre rester en vie ou former le code qui permettrait aux frères Kouachi d’entrer dans les locaux de Charlie Hebdo pour massacrer aveuglément.

De ses amis mitraillés, Coco, alias Corinne Rey, alias « CocoBoer » dit qu’elle a tout appris. Charlie, pour elle, c’était un rêve. Un rêve qu’elle poursuit même si depuis, le monde a changé. «  On parle encore plus de nos dessins, pour être sûrs qu’ils n’y ait pas de double sens  », dit-elle. A trente-trois ans, elle perpétue l’esprit de l’hebdo avec Riss et les autres.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs