Tour Down Under: le Néerlandais Wout Poels sera leader chez Sky

photo news
photo news

Il disputera ensuite comme leader de l’équipe Sky et pour la première fois, le 21e Tour Down Under, du 15 au 20. Il est déjà sur place en Australie, où il s’entraîne dans les environs de Brisbane pour s’acclimater à la chaleur et digérer le décalage horaire.

« D’habitude on arrive deux jours avant le départ d’une course mais dans ce cas, il vaut mieux allonger le délai à deux semaines », estime-t-il. « Ici c’est l’été, et cela demande un temps d’adaptation… »

Le Tour Down Under est l’épreuve d’ouverture du WorldTour. Il compte six étapes. La victoire finale devrait se jouer le dernier jour en montagne, entre McLaren Vale et Willunga Hill. Poels sera notamment épaulé par son compatriote Dylan van Baarle.

« Je suis content de débuter la saison dans cette belle course qui s’annonce très intéressante », a commenté Wout Poels, qui enchaînera avec le le Tour d’Algarve (2.HC, du 20 au 24 février), et Tirreno Adriatico (WorldTour, du 13 au 19 mars).

Les Ardennaises constituent comme d’habitude son grand objectif du début de saison.

« J’espère jouer la victoire au général en Australie », avoue-t-il. « Mais ce ne sera pas facile face notamment aux coureurs de ce pays qui s’entraînent dans des conditions optimales ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Borders
» au Public.

  2. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  3. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

La chronique
  • Nethys: le chaos, la clarté et l’hystérie

    La clarté ou le chaos ? Il y a désormais des deux dans le dossier Nethys. Et il va falloir au nouveau ministre de tutelle, Pierre-Yves Dermagne, beaucoup de méthode, de sang-froid, d’expertise et d’indépendance politique pour dénouer ce sac de nœuds.

    Ces derniers mois, c’est l’opacité qui a régné sur la restructuration du groupe liégeois, confisquée par un management, un conseil d’administration, quelques hommes et...

    Lire la suite