Accueil La Une

Brussels Airport a-t-il dépassé les quotas de vols de nuit?

Pour 25 millions de passagers, Brussels Airport a enregistré 235.459 vols, dont 17.698 vols de nuit… Qui sont limités à 16.000 soulignent les riverains. Beaucoup de retards (météo, grèves…) expliqueraient l’augmentation de nombreuses arrivées tardives entre 23h et 5h59 du matin.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le bilan statistique de Brussels Airport est contrasté. En 2018, notre aéroport national a battu tous les records en dépassant la barre des 25 millions de passagers alors qu’il a comptabilisé moins de vols qu’en 2017 (235.459 en 2018 contre 237.888 en 2017, -1 %). Traduction : il y a eu moins de vols mais avec des avions mieux remplis.

La statistique a été livrée par le directeur du service de médiation pour l’Aéroport de Bruxelles-National, Philippe Touwaide, dans une lettre au ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot. Il y précise que le médiateur signale que l’aéroport aura connu 217.761 vols de jours et 17.698 vols de nuit en 2018 (+5,2 %). Ce dernier chiffre est particulièrement délicat puisque la législation fédérale prévoit « un maximum de 16.000 créneaux horaires de nuit dont maximum 5.000 créneaux de décollages de nuit. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 8 janvier 2019, 4:55

    Comme si, lors de l'établissement des quotas, on ne savait pas qu'il y aurait des "retards suite à des problèmes opérationnels, météorologiques, sociaux (grèves, notamment des contrôleurs du ciel à travers l’Europe)" ou "des vols à statut militaire, sanitaires, humanitaires ou diplomatiques ainsi que les vols d’hélicoptères". Mais on peut toujours attendre les sanctions face à un aéroport qui se fout pas mal des riverains. Allô, Bellot …

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs