Accueil Culture Musiques

Alain Altinoglu dépose ses valises

Alain Altinoglu est, depuis le 1er janvier, directeur musical de la Monnaie, son premier poste permanent.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

A peine âgé de quarante ans, il a déjà dernière lui un impressionnant parcours professionnel. Durant la seule année 2015, il a dirigé des reprises de Don Giovanni à Paris-Bastille et au Covent Garden de Londres, une nouvelle production de Manon Lescaut à Munich et enfin Lohengrin de Wagner à Bayreuth. « Une expérience formidable, qui constitue aussi une immense satisfaction professionnelle car ce sont les instrumentistes que j’avais dirigés dans d’autres orchestres durant les années précédentes qui m’ont recommandé à la direction du festival. »

Et c’est vrai que ce jeune chef se considère avant tout comme un musicien parmi les musiciens. C’est pour cette raison qu’il adore accompagner des chanteurs, à commencer par sa femme, la mezzo Nora Gubisch : « Comme chef, je reste un musicien et j’ai besoin de produire du son, et c’est pour cette raison que je reviens toujours au piano. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs