Accueil Monde

Union européenne: les souverainistes ont le vent en poupe

Pendant que Matteo Salvini se rend à Varsovie négocier le ralliement de sa Ligue au PiS de Jaroslaw Kaczynski, le leader des 5 Etoiles Luigi Di Maio propose son appui logistique aux gilets jaunes français. L’enjeu : la course au leadership sur les forces antisystème dans le prochain Parlement européen.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Maintenant que l’année 2019 a commencé, celle d’élections européennes annoncées comme cruciales, il n’y aura plus d’échappatoire possible : chaque sortie politique de dirigeant national sera immédiatement analysée dans cette perspective. Et à 48 heures d’intervalle, ce sont les initiatives des deux maîtres de la politique italienne qui auront frappé les esprits : une visite ce mercredi à Varsovie de l’Italien Matteo Salvini, le dirigeant de la Ligue d’extrême droite, et un soutien spectaculaire du même ainsi que de Luigi Di Maio, patron du Mouvement 5 Etoiles et son alter ego dans la coalition au pouvoir à Rome, aux gilets jaunes français. Tous deux seront les acteurs de ce qui passe pour l’enjeu central de l’élection au Parlement européen : le poids et l’influence que les partis et mouvements européens d’extrême droite, nationalistes ou populistes obtiendront dans les institutions de l’UE sous la prochaine législature.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs