Accueil Société

Comment Mehdi Nemmouche compte prouver qu’il n’est pas le tireur du Musée juif

Mehdi Nemmouche compte prouver qu’il « n’est pas le tireur » de la rue des Minimes. Ses avocats entendent aligner 40 « preuves » et désigner les « vrais auteurs » de la tuerie du Musée juif.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Pour Mehdi Nemmouche, l’attaque contre le Musée juif du 24 mai 2014 qui lui est attribuée «  n’était pas un attentat  ». C’est la position que comptent développer ses avocats, Mes  Sébastien Courtoy et Henri Laquay durant les deux mois que durera le procès intenté à leur client et à son complice présumé, Nacer Bendrer, devant les assises de Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Michiels Laurence, jeudi 10 janvier 2019, 10:32

    Il a changé de paire de gants après l'attentat, la belle affaire ! Tout le monde porte des traces d'ADN de personnes inconnues sur ses vêtements. Ces avocats propagent des théories du complot pour défendre l'indéfendable. C'est un terroriste lâche qui n'assume pas son radicalisme.

  • Posté par De Meulenaere William, jeudi 10 janvier 2019, 10:02

    Ils sont bénévoles, ça va de soi !

  • Posté par Dinsart Jacques, jeudi 10 janvier 2019, 8:46

    D'où vient l'argent de ses voyages en Asie dites-vous. Et d'où vient l'argent pour les honoraires de ses deux avocats qui vont plaider pendant 8 semaines????

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs