Présidentielle congolaise: l’église catholique va-t-elle confirmer le résultat?

Présidentielle congolaise: l’église catholique va-t-elle confirmer le résultat?

Après l’annonce des résultats surprenants de l’élection présidentielle par la Céni en plein milieu de la nuit, on attend maintenant la réaction des observateurs internationaux et nationaux dont celle – très attendue – de la Cenco (église catholique). Celle-ci avait déployé plus de 40.000 observateurs sur le terrain et avait annoncé il y a quelques jours « connaître le nom du vainqueur ». Sans le nommer, son porte-parole avait déclaré qu’il « était de l’opposition ».

Mercredi soir, les trois principaux réseaux d’observateurs nationaux avaient averti qu’ils veilleraient à ce que les résultats de la Céni soient conformes aux leurs. On attend maintenant qu’ils confirment ou non les résultats officiels.

De fortes suspicions pèsent en effet sur les résultats dévoilés cette nuit par la Céni. Tout d’abord parce que l’annonce a pris énormément de temps. Ensuite parce que la plupart des témoignages revenant du terrain donnaient Martin Fayulu « largement en tête ». Mais aussi parce qu’il y a eu beaucoup de tractations en coulisses avec le parti du président sortant (et hors mandat depuis deux ans) Joseph Kabila. Et puis le fait que les trois favoris trustent 97,24 % des suffrages (le taux de participation était de 47,56 %) et ne laissent que des miettes (2,76 %) aux dix-huit autres candidats qui s’étaient présentés pose également question.

>Élections en RD Congo : l’opposant Martin Fayulu dénonce un « putsch électoral »

Précisons enfin que ces résultats sont provisoires et que des recours vont plus que probablement être déposés, notamment parce que 1,6 million d’électeurs ont été privés d’élection dans trois régions pour des raisons d’insécurité. Les résultats définitifs devraient être publiés vers le mois de mars. D’ici là, Joseph Kabila reste président de la République démocratique du Congo.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Congo|Élections nationales|Congo|Joseph Kabila
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite