Accueil Société

Le Belge a le moral dans les chaussettes

Confiance en soi, confiance dans les autres, confiance dans les politiques… Le Belge francophone ne brille pas par son optimisme. C’est ce qui ressort du premier baromètre « bien-être » publié par Solidaris.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

Le Belge francophone ne va pas terriblement bien. Ceux qui avaient le moral plombé par les menaces d’attentat, la crise sans fin, le prix de la bière ou leur fiche fiscale ne trouveront pas grand réconfort dans le baromètre « confiance et bien-être » que vient de publier Solidaris. Il synthétise les résultats d’un sondage approfondi (168 questions, un millier de personnes interrogées en septembre 2015) autour de la santé, des conditions de vie, du rapport aux autres, de l’image de soi… L’idée : d’abord construire un indice mesurant l’état de confiance des Bruxellois et des Wallons (plus il se rapproche de 100, plus le niveau de confiance est élevé), ensuite répéter l’exercice chaque année pour mesurer l’évolution.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs