Accueil Société

Pourquoi le niveau d’alerte est redescendu pour les policiers et militaires bruxellois

L’Ocam a réévalué la situation, le niveau d’alerte descend au niveau 2 tandis que le niveau global d’alerte sur l’ensemble du territoire belge a été maintenu à trois.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le niveau d’alerte concernant les policiers et les militaires bruxellois redescend au niveau 2. C’est ce qu’a annoncé lundi l’Ocam qui a procédé à la réévaluation de la menace concernant les cibles potentielles que pouvaient représenter les commissariats et les agents patrouillant en rue. Le niveau d’alerte avait en effet été relevé le 28 décembre en raison d’une «  menace possible et vraisemblable, du même style que les attentats de Paris  » envers «  la Grand-Place de Bruxelles, le Commissariat central de la police de Bruxelles (situé rue Marché au Charbon), les militaires (en uniforme sur la voie publique) et les policiers en uniforme dans l’agglomération bruxelloise  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs