Coupe du Roi: le Barça surpris, la Real Sociedad et Januzaj partagent

@EPA
@EPA

Le FC Barcelone, avec une équipe largement remaniée, s’est incliné 2-1 jeudi à Levante lors du match aller des huitièmes de finale de la Coupe du Roi. Tenants du titre, les Catalans devront inverser la tendance au Camp Nou le 17 janvier s’ils veulent conserver leur couronne. Blessé, Thomas Vermaelen n’était pas sur la feuille de match.

Le Barca, avec Lionel Messi, Gerard Piqué, Ivan Rakitic, Luis Suarez et Jordi Alba laissés au repos, présentait un onze inhabituel au coup d’envoi. En effet, seuls Ousmane Dembélé et Arturo Vidal restaient dans le onze de base par rapport au match remporté à Getafe dimanche en Liga.

Levante, 10e en Liga, a fait la différence en début de match. A la réception d’un coup franc venu de la gauche, Erick Cabaco a ouvert le score de la tête dès la 4e minute. Le club valencien a doublé son avance à la 18e grâce à un tir croisé de Borja Mayoral.

Les Catalans ont sauvé l’honneur en fin de rencontre grâce à un penalty obtenu par Denis Suarez et transformé par Coutinho (84e). C’est une belle revanche pour les Granotes, sévèrement battus par Barcelone (0-5) à la mi-décembre en championnat. Les troupes d’Ernesto Valverde restaient sur neuf matches sans défaite.

A noter que cette rencontre a vu le Colombien Jeison Murillo, arrivé en provenance de Valence début janvier, faire ses débuts sous la vareuse blaugrana. Le défenseur a joué tout le match dans l’axe de l’arière-garde barcelonaise.

La Real Sociedad, avec Januzaj, partage au Betis Séville

La Real Sociedad et le Betis Séville ont partagé l’enjeu (0-0) ce jeudi soir en huitièmes de finale aller de la Coupe du Roi. Monté au jeu à la 84e, Adnan Januzaj n’a pas su faire la différence pour les Basques.

Sans Adnan Januzaj au coup d’envoi, la Real Sociedad devait faire face aux assauts andalous mais la défense basque tenait le bon bout. Les échanges s’équilibraient ensuite mais aucune des deux équipes ne parvenaient à se détacher.

Les deux formations devront se départager lors du match retour qui aura lieu le jeudi 17 janvier prochain à Saint-Sébastien.

Séville surclasse Bilbao

Le Séville FC, l’une des équipes en forme de la Liga, est allé s’imposer à Bilbao (3-1), mettant un pied en quarts grâce notamment à un nouveau but du Français Wissam Ben Yedder.

Au stade San Mamés, les Sévillans se sont imposés sur des buts de Nolito (6e), André Silva (53e) et Ben Yedder d’une frappe en pivot (77e), soit son 16e but cette saison toutes compétitions confondues. Mikel San José avait brièvement égalisé pour les Basques (49e).

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20040223-WHFHTU_high-1

    Et si vous pensiez à démolir avant d’acheter une maison?

  2. La Foire du livre est toujours une occasion de rencontres et de découvertes.

    Gunzig, Leroy et Bofane font leur «Retour en Flandre»

  3. Wietse Van Ransbeek, cofondateur de CitizenLab, est considéré comme un des entrepreneurs européens les plus prometteurs. © Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

    CitizenLab, une start-up au service des «nouvelles démocraties»

Chroniques
  • Les conquérants du nouveau monde

    On nous répète sans cesse que nous sommes passés dans le « nouveau monde ». Adieu, l’ancien. Tout va changer. Cette semaine, un incident illustre la différence entre les deux mondes. Dans l’ancien monde, lorsque vous confiiez vos économies à une banque, elle vous payait des intérêts. Maintenant, c’est vous qui payez pour récupérer votre argent.

    Dans l’ancien monde, votre femme préparait la viande de mammouth que vous aviez ramenée à la caverne. Dans le nouveau, vous partagez avec votre copine les graines que vous avez récoltées dans votre jardin.

    Barack Obama, voilà, paraît-il, un personnage de l’ancien monde. Le nouveau, c’est Donald Trump. Vous saisissez comment le nouveau monde a permis à l’humanité de faire un grand pas vers la civilisation et de s’éloigner de la barbarie ?

    Jadis, nos parents avaient aussi cherché à distinguer leur ancien monde du nouveau. L’ancien, c’était Fred Astaire, le nouveau, Gene Kelly. L’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite