Coupe du Roi: le Barça surpris, la Real Sociedad et Januzaj partagent

@EPA
@EPA

Le FC Barcelone, avec une équipe largement remaniée, s’est incliné 2-1 jeudi à Levante lors du match aller des huitièmes de finale de la Coupe du Roi. Tenants du titre, les Catalans devront inverser la tendance au Camp Nou le 17 janvier s’ils veulent conserver leur couronne. Blessé, Thomas Vermaelen n’était pas sur la feuille de match.

Le Barca, avec Lionel Messi, Gerard Piqué, Ivan Rakitic, Luis Suarez et Jordi Alba laissés au repos, présentait un onze inhabituel au coup d’envoi. En effet, seuls Ousmane Dembélé et Arturo Vidal restaient dans le onze de base par rapport au match remporté à Getafe dimanche en Liga.

Levante, 10e en Liga, a fait la différence en début de match. A la réception d’un coup franc venu de la gauche, Erick Cabaco a ouvert le score de la tête dès la 4e minute. Le club valencien a doublé son avance à la 18e grâce à un tir croisé de Borja Mayoral.

Les Catalans ont sauvé l’honneur en fin de rencontre grâce à un penalty obtenu par Denis Suarez et transformé par Coutinho (84e). C’est une belle revanche pour les Granotes, sévèrement battus par Barcelone (0-5) à la mi-décembre en championnat. Les troupes d’Ernesto Valverde restaient sur neuf matches sans défaite.

A noter que cette rencontre a vu le Colombien Jeison Murillo, arrivé en provenance de Valence début janvier, faire ses débuts sous la vareuse blaugrana. Le défenseur a joué tout le match dans l’axe de l’arière-garde barcelonaise.

La Real Sociedad, avec Januzaj, partage au Betis Séville

La Real Sociedad et le Betis Séville ont partagé l’enjeu (0-0) ce jeudi soir en huitièmes de finale aller de la Coupe du Roi. Monté au jeu à la 84e, Adnan Januzaj n’a pas su faire la différence pour les Basques.

Sans Adnan Januzaj au coup d’envoi, la Real Sociedad devait faire face aux assauts andalous mais la défense basque tenait le bon bout. Les échanges s’équilibraient ensuite mais aucune des deux équipes ne parvenaient à se détacher.

Les deux formations devront se départager lors du match retour qui aura lieu le jeudi 17 janvier prochain à Saint-Sébastien.

Séville surclasse Bilbao

Le Séville FC, l’une des équipes en forme de la Liga, est allé s’imposer à Bilbao (3-1), mettant un pied en quarts grâce notamment à un nouveau but du Français Wissam Ben Yedder.

Au stade San Mamés, les Sévillans se sont imposés sur des buts de Nolito (6e), André Silva (53e) et Ben Yedder d’une frappe en pivot (77e), soit son 16e but cette saison toutes compétitions confondues. Mikel San José avait brièvement égalisé pour les Basques (49e).

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Gholizadeh est incertain pour le déplacement à Bruges.

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    Ali Gholizadeh (SC Charleroi) incertain pour aller à Bruges: une tuile pour Mazzù?

  • Titularisé à dix reprises en première partie de championnat.

    Par Sébastien Huzler

    Division 1A

    Marko Bakic est prêt à rester à Mouscron

  • ©News

    Par Guillaume Raedts

    Division 1A

    Hans Vanaken Soulier d’Or: souvent placé, enfin gagnant

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Un seul et même billet dans une zone de 11,5 km autour de Bruxelles
: c’est bientôt une réalité. Reste à s’entendre sur les prix...

    Bruxelles: la grille tarifaire de la zone RER ne passe pas

  2. Les deux jeunes filles continueront «
jusqu’à ce que ce que les choses changent
».

    Anuna et Kyra, deux jeunes en grève pour le climat

  3. 1701-immigration choisie-SANS

    Asile: le défi du parrainage

Chroniques
  • «Les grands maux commencent par des mots»

    Pour les historiens de la Seconde Guerre mondiale, l’année 2019 sera faste, avec les commémorations du débarquement en Normandie, de la libération de la France et de la Belgique, et de la bataille des Ardennes. Déjà, les livres s’accumulent sur les tables des librairies et, à la télévision, les programmateurs ressortent des tiroirs les immenses succès que furent les films Le Jour le plus long, Il faut sauver le soldat Ryan et la série Frères d’armes.

    C’est comme si on entendait à nouveau la voix du général de Gaulle, le 25 août 1944 à l’hôtel de Ville de Paris, clamant devant une foule en liesse. «  Nous sommes ici chez nous dans Paris levé. Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé, mais Paris libéré !  ». Ou l’annonce, vibrante, lyrique, de la libération de Bruxelles sur les ondes de la Radio nationale belge le 4 septembre 1944.

    Ce 75e anniversaire ne sera pas seulement un...

    Lire la suite

  • Brexit: c’est par où la sortie?

    Quelles que soient les erreurs européennes – et on ne peut douter qu’il y en a eu – dans la négociation de l’accord sur le Brexit, il est indéniable que c’est au Royaume-Uni que réside le problème nucléaire de cette affaire qui secoue l’Europe. La position dans laquelle ce pays et ses dirigeants se sont placés ressemble à ce sas de sous-marin qui peut ouvrir sur plusieurs issues. Alors que l’eau a déjà submergé la partie du vaisseau qu’ils viennent de quitter en refermant la porte étanche derrière eux, les membres d‘équipage se disputent...

    Lire la suite