Brexit: «Laissez-moi faire!», dit Juncker

Jean-Claude Juncker, vendredi à Bucarest
: une déclaration intrigante...
Jean-Claude Juncker, vendredi à Bucarest : une déclaration intrigante... - EPA.

Depuis Bucarest,

Les rumeurs circulent concernant une « lettre » de réassurances sur le « filet de sécurité irlandais », que Theresa May tente d’obtenir de l’UE afin de convaincre son Parlement d’adopter l’accord sur le Brexit lors d’un vote crucial mardi prochain. Interrogé à ce sujet à Bucarest, le président de la Commission a confirmé que « nous sommes en train de voir avec Downing Street ce que pourraient être ces clarifications », sachant que les 27 répètent depuis qu’ils ont adopté cet accord qu’il peut y avoir des « clarifications, mais pas de renégociation ». « Mais je ne crois pas qu’il soit sage que je m’explique sur les détails de ces discussions en cours. Laissez-moi faire ! », a lancé catégoriquement et non moins mystérieusement le président de la Commission.

Dès après ces propos à Bucarest, des sources diplomatiques confirmaient qu’on recherchait bien « une clarification politique sur le ‘backstop’ irlandais dans les limites restreintes du mandat existant des 27 ». Une « idée maligne », en quelque sorte, qui lèverait les réticences des parlementaires conservateurs opposés à ce filet de sécurité dont ils craignent qu’il retiendra indéfiniment le Royaume-Uni. Mais une source proche du dossier confiait auSoir « ne pas encore avoir trouvé cette idée maligne »…

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite