Les Français, premiers touristes à se loger à Bruxelles

© Belga
© Belga

Près de 8,5 millions de nuitées (tout type de logements confondus) ont été enregistrées à Bruxelles au cours de l’année 2018, selon le bilan communiqué vendredi par l’ASBL visit.brussels, qui assure la promotion de la Région bruxelloise auprès des touristes et des organisateurs d’événements et de congrès. Le secteur des loisirs atteint, pour la première fois, le même niveau que le secteur professionnel, un record pour un secteur longtemps porté par un tourisme d’affaire.

► Dix lieux secrets à Bruxelles

Les nuitées ont augmenté de 8,7 % par rapport à 2017 (tout type de logements confondus). Sur l’ensemble des villes européennes, Bruxelles connaît l’une des croissances du taux de fréquentation hôtelier les plus importantes, signe que le désamour pour la capitale lié à la peur des attentats est oublié, selon Rudi Vervoort, ministre-président de la Région bruxelloise. « Suite aux attentats, nous avons immédiatement mis en place les mesures nécessaires pour assurer la relance du tourisme en lançant des campagnes ciblées. »

Mode des « city trips »

Le seul secteur hôtelier affiche pour 2018 un taux d’occupation moyen de 74,6 % en 2018, soit 5,5 % de plus qu’en 2017. Les taux d’occupation proches des 90 % pendant les mois de septembre, octobre et novembre s’expliquent d’abord par l’activité intensive sur cette période du secteur professionnel, mais aussi par le goût pour des « city trips » pour le tourisme de loisirs. Par ailleurs, des pics de fréquentation sont enregistrés lors d’événements à portée internationale tels que le salon Seafood, les sommets européens ou de l’OTAN.

Le secteur des loisirs connaît une croissance notable des nuitées de 23 % par rapport à l’année précédente. Le taux d’occupation des hôtels les jours de week-end a d’ailleurs crû légèrement plus vite (+6,6 %) que les jours de semaine (+4,4 %).

► Dix bars insolites à visiter à Bruxelles

Pour la cinquième année consécutive, Bruxelles est la première destination européenne en matière de congrès associatifs internationaux et la deuxième au classement mondial, selon le rapport pour 2018 de l’Union des Associations internationales (UIA).

Bruxelles aimée par les Français

Les Français sont les premiers à se rendre à Bruxelles (10,7 % des nuitées). Ils sont suivis par les Espagnols (7,3 %), les Anglais (6,8 %), les Américains (6,7 %) et les Allemands (6,6 %). Ces chiffres sont en augmentation de plus ou moins 10 % par rapport à 2017, avec une percée à +17 % pour les Américains. Du côté des touristes asiatiques, la progression est de 15 % pour les Chinois et va jusqu’à +21 % pour l’Inde et +28 % pour les Japonais. Ces trois pays asiatiques représentent ensemble 4,45 % des nuitées en 2018.

Sur la période s’étendant de janvier à octobre 2018, les attractions et musées bruxellois enregistrent une hausse de leur fréquentation de 4 %. Les attractions liées à l’Europe (Maison de l’Histoire européenne, Parlementarium, Mini-Europe) engendrent les croissances les plus élevées.

Environ 88 % des visiteurs recommanderaient la destination à leurs proches, après leur passage dans la capitale, selon une enquête de satisfaction menée par visit.brussels auprès de 400 personnes, entre autres au niveau de ses bureaux d’accueil et d’information. Ils sont particulièrement positifs concernant l’accueil des habitants.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite