Accueil Monde France

Gilets jaunes: pourquoi les irréductibles ne lâchent rien

Après deux mois de mobilisation, ils refusent de rentrer chez eux. Macron ne les a pas convaincus et le grand débat national annoncé les laisse sceptiques. Sur les ronds-points, ils ont aussi trouvé une nouvelle famille.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 6 min

analDepuis Bourgoin-Jallieu (Isère),

Sur le rond-point des Buissières, à l’entrée de l’autoroute qui relie Lyon au tunnel du Fréjus, flotte encore un drapeau jaune. Du piquet érigé au plus fort du mouvement, il ne reste qu’un parasol fluo, quelques chaises cassées et un brasero que Pascal, 63 ans, vient rallumer presque chaque matin en amenant du bois dans sa camionnette. Jusqu’au Nouvel an, il y avait la «  guitoune  ». La cabane a dû être démontée. Ordre de la gendarmerie. Mais les gilets jaunes ne se sont pas résignés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 12 janvier 2019, 12:43

    1500 de pension c est pas si mal ,l autre dame qui se plaint n a jamais cotisé ,elle a élevé ses enfants elle dit,beh oui d autres aussi mais sont allées travailler et ont payé des crèches, des garderies ,etc...

  • Posté par Deswaef Luc, samedi 12 janvier 2019, 12:43

    Comme c'est touchant ,merci Facebook encore une manipulation magistrale et tout ces "braves gens" qui sont manipulés et ne s'en rendent même pas compte ,j'aurai tendance a dire comme Luc Ferry il est impossible de dialoguer et de diriger des abrutis........ Quand va t'on finalement arrêter ces casseurs et fouteurs de merde et les traiter comme des droits communs qu'ils sont. Ils veulent égalité liberté fraternité qu'en pensent les commerçants qui peuvent fermer boutique grâce à leur mouvement ?

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 14 janvier 2019, 6:21

    Ceux-ci ne sont visiblement pas des casseurs !

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 12 janvier 2019, 10:36

    C est devenu leur hobby du samedi pour certains

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs