Quelque 2.500 personnes ont manifesté à Bruxelles pour une vraie justice migratoire (vidéo)

Quelque 2.500 personnes ont manifesté à Bruxelles pour une vraie justice migratoire (vidéo)

Environ 2.500 personnes, selon les organisateurs, se sont rassemblées samedi après-midi à la gare du Nord à Bruxelles pour réclamer une vraie justice migratoire. Les manifestants ont dénoncé les opérations policières qui sont menées régulièrement au Parc Maximilien à Bruxelles où de nombreux migrants se sont installés, mais aussi le manque de réponses dans le dossier du décès de la petite Mawda, fille de migrants victime d’une balle tirée par la police.

Les manifestants se sont réunis à la gare du Nord à Bruxelles samedi vers 14h00, et ont ensuite marché jusqu’à la place du Nouveau Marché aux Grains où des représentants de diverses associations ont pris la parole.

La manifestation s’est terminée vers 16h15.

À l’initiative de la plateforme Coordination des sans-papiers et du rappeur Code Rouge, quelque 2.500 personnes, dont des représentants d’environ 70 associations, s’étaient rassemblées pour réclamer justice pour Mawda, déplorant que l’enquête n’avance pas, huit mois après les faits. Mawda, âgée de 2 ans, fille de migrants kurdes, avait été tuée par balle dans le cadre d’une course-poursuite avec la police, en mai 2018.

Les manifestants ont également réclamé la « condamnation systématique des violences racistes, patriarcales et policières commises par l’État belge » et la fin des « rafles », des opérations policières destinées à arrêter des migrants.

Ils ont aussi revendiqué la suppression des centres fermés, la régularisation de toutes les personnes sans-papiers, la fin des poursuites pour les personnes ayant hébergé ou aidé des migrants et des aides pour tous les migrants arrivant sur le sol belge.

► Bruxelles : le parquet fait appel du jugement d’acquittement des hébergeurs migrants

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite