Gilet jaune décédé à Visé: la thèse de l’accident écartée, le camionneur toujours en fuite (vidéo)

© Belga
© Belga

Roger, un Liégeois, est décédé vendredi soir, percuté par un camion, lors d’une action des gilets jaunes menée sur l’autoroute E25 à hauteur de Visé. L’accident mortel s’est produit aux environs de 19 heures alors qu’une petite trentaine de manifestants était présente afin de bloquer les camions sur l’autoroute dans le sens Liège-Maastricht, à hauteur de la sortie « Visé-Centre ».

Le conducteur du camion a été identifié. Il s’agit d’un homme né en 1962 et nationalité néerlandaise. Il est toujours en fuite. Le chauffeur fait actuellement l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Son camion a été saisi aux Pays-Bas.

« Vers 19 heures sur l’autoroute à la sortie de Visé, les personnes qui manifestaient avaient décidé de faire un barrage filtrant en bloquant la première voie et décidé de laisser passer uniquement les voitures. Ça se passait bien jusqu’au moment où le camion a voulu prendre la voie des voitures. La victime et un ami à lui se sont présentés à sa hauteur. Il a voulu arrêter la progression du camion en frappant la vitre latérale. Il avait une clé en main. Pour une raison qu’on ignore, le camion a continué son chemin. », a dévoilé le parquet de Liège.

Le camionneur« ne s’est pas du tout arrêté » un peu plus loin. Il y a donc délit de fuite, confirme le parquet.

Bien que la thèse de l’accident soit écartée, le parquet a indiqué qu’il était trop tôt pour qualifier ces faits de meurtre.

► Un cortège à travers Liège pour rendre hommage au gilet jaune décédé à Visé

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le petit-fils de Winston Churchill, Nicholas Soame, membre du parlement britannique, lors de l’inauguration d’un buste de son grand-père aux Etats-Unis.

    Le petit-fils de Churchill sur le Brexit: «Je pense que les Britanniques ont commis une erreur historique»

  2. ©Dominique Rodenbach/ Le Soir

    Extension du métro à Bruxelles: le projet de la ligne 3 en quelques dates

  3. Sur les images des caméras de surveillance, l’agresseur n’est pas identifiable.

    L’agression d’Anderlecht inquiète les musulmanes

Chroniques
  • Gilets jaunes - médias: la haine face à la complaisance

    L’autre samedi, en tête du cortège de 7.000 gilets jaunes parisiens, une banderole : «  Le peuple veut la chute du régime !  »

    Respecter l’autre implique qu’on écoute et entende ce qu’il dit. Or, ce qui était dit là était explicite. Plus question de taxe carbone ou de CSG, mais la volonté affirmée d’abattre le pouvoir en place sans recourir, pour se faire, à des élections.

    «  Macron démission !  » et, au-delà, «  renverser le régime !  ». Lequel ? La République ? La démocratie représentative ? La Ve République ?

    Dans tous les cas, on se retrouve là confronté à une intention « putschiste » avouée. Les leaders improvisés et autoproclamés du mouvement ne le dissimulent nullement, même si la plupart des gilets jaunes, ceux des ronds-points en particulier, n’entendent, eux, qu’exprimer un mal...

    Lire la suite

  • Par Michel De Muelenaere

    Bruxelles: le débat sur le métro a besoin d’un arbitre

    C’est une évidence, il faut d’urgence améliorer la mobilité à Bruxelles. Cela passera par des investissements massifs dans les transports publics, par une amélioration drastique des infrastructures de mobilité douce (marche à pied, vélo, micromobilité) et une volonté de rendre les alternatives existantes encore plus accessibles et faciles d’utilisation. Sans oublier le courage d’imposer des freins à l’utilisation individuelle de la voiture. Du métro, pas de métro ? Un peu, beaucoup ? Le débat divise et agite la classe politique...

    Lire la suite