Un Belge de 26 ans dans un état grave après avoir été traîné au sol par une voiture à Liège

© Belga
© Belga

Deux individus ont été interpellés dans la nuit de samedi à dimanche à Ans, a-t-on appris auprès de la police de Liège. Durant cette nuit, un jeune homme aurait été traîné au sol par une voiture. Selon le parquet, les faits ne se seraient cependant pas déroulés comme expliqué par la police. Les jours de la victime, originaire de Louvain-la-Neuve, sont en danger.

Selon les premières informations communiquées par le parquet, les faits seraient à nuancer. La victime, un jeune homme de 26 ans, est tombée au milieu de la route, pour une raison indéterminée, près de la place Saint-Lambert durant la nuit de samedi à dimanche.

Une première voiture circulant sur la chaussée à ce moment-là l’a évitée. Toutefois, selon les images des caméras de surveillance, lorsqu’un second véhicule, une camionnette Dacia, est passée, le jeune homme a disparu des images. De fait, il se serait retrouvé accroché sous le véhicule.

Lorsque le conducteur et son passager sont arrivés à Ans, ils ont constaté qu’une personne se trouvait sous la voiture et ont appelé les secours.

Des témoins auraient vu la voiture traîner le corps

La police de Liège a quant à elle indiqué avoir été appelée aux environs de 2h25 par des témoins qui circulaient sur la place Saint Lambert devant le Palais des Princes Évêques, dans le centre de Liège. Ces témoins auraient assisté à la scène et auraient vu la voiture traîner le corps. Sur place, les policiers n’avaient retrouvé qu’une chaussure.

Le conducteur et le passager de la camionnette âgés tous deux d’une cinquantaine d’années ont été privés de liberté en attendant leur audition.

La victime originaire de Louvain-la-Neuve, est très gravement blessée. Le jeune homme, emmené à l’hôpital de la Citadelle, a finalement été transféré au service des grands brûlés du CHU. Ses jours sont en danger.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191203-3XK945 2019-12-03 10:58:52

    Enseignement: regarder Pisa avec les lunettes de l’optimiste

  2. d-20191008-3WJ5PV 2019-10-08 12:36:39

    Climat: le transport maritime pèse autant que nos voitures

  3. ©News

    Les bulletins des Mauves face au Sporting de Charleroi: une défense inspirée, une attaque patraque

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite